I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus

Aller en bas 
AuteurMessage
Joan Doe

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

Joan Doe

Féminin AGE : 31
MESSAGES : 19
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2010

COPYRIGHT : myself

I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Empty
MessageSujet: I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus   I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Icon_minitimeAoût 8th 2010, 12:53

Pour qui passe dans l'Allée des Embrumes, l'étroite devanture de la Drosera, l'échoppe d'apothicaire, n'était pas vraiment ce qui sautait en premier aux yeux. Petite, sombre, elle semblait coincée entre les arrogantes vitrines d'une bijouterie spécialisée dans les objets ensorcelés et d'une librairie ésotérique. Rares étaient ceux qui poussaient la porte, et plus encore ceux qui la poussent par curiosité, sans savoir ce qu'ils allaient y trouver. Ceux qui y entraient pour la première fois imaginaient l'apothicaire semblable à sa boutique : petit(e), sombre, tordu(e), certainement revêche. Aussi le fait de voir une toute jeune femme, au visage d'ange encadré de lourdes boucles noires et aux yeux clairs et calmes, demi-sourire commercial aux lèvres, en avait surpris plus d'un. Et Joan s'amusait de leur surprise.

Sa clientèle était peu nombreuse, essentiellement basée sur le bouche à oreilles, mais la jeune femme n'en avait cure. Ses clients étaient fidèles et ne regardaient pas à la dépense quand il s'agissait d'obtenir ce qu'ils voulaient. Et sa récente entrée dans les rangs des Mangemorts lui avait apporté une autre réputation et une nouvelle stature dans le monde du crime. Ce qui lui avait permis d'augmenter ses prix au passage. Non qu'elle fût dans le besoin, d'ailleurs. Le coffre bien rempli de Gringott's laissé à son intention par une mère qui se sentait coupable d'avoir abandonné son enfant et une tante qui ne devait pas se sentir extrêmement clean d'avoir martyrisé ladite enfant, suffisait largement à couvrir les besoins au demeurant peu importants de l'Irlandaise. Mais sans doute le fait d'avoir dû se priver toute son enfance lui donnait-il ce désir d'amasser le plus d'argent possible pour ne plus avoir à compter et pouvoir s'amuser, et s'offrir tout ce qui lui plaisait.

Pour qui avait connu Joan lors de ses années Poudlard, le changement était sensible. Où étaient les vêtements usés, rapiécés de son enfance, les robes noires confectionnées dans de vieilles robes des bénédictines, l'uniforme de seconde main, l'austérité forcée de ses vêtements d'autrefois ? A présent, Joan s'offrait les plus belles robes, aux coupes les plus sensuelles, les bijoux les plus flatteurs, adaptant sans remord sa morphologie pour que ce qu'elle portait lui aille le mieux possible. Elle était belle, le savait et tenait à ce que cela se voie. Vaniteuse ? Peut-être. Encore qu'il n'y a rien de bien gratifiant à être belle quand on peut changer son apparence à volonté. Plutôt un besoin de se rassurer, de s'affirmer. De prouver quelque chose en somme. Comme toujours.

Pour l'heure, la jeune apothicaire se trouvait dans son arrière boutique, plongée dans l'élaboration délicate d'une nouvelle composition. Les mains alourdies de bagues couraient d'un flacon à un pot, pinçaient, saupoudraient, versaient avec précautions des produits souvent volatils, entretenaient le feu et mélangeaient le brouet encore informe. Concentrée, sérieuse, Joan calculait avec attention ce qu'elle devait ajouter, retrancher, modifier dans la recette originale pour améliorer le mélange. Tellement d'attention, qu'il lui fallut un long moment pour s'apercevoir que quelqu'un venait d'entrer dans son échoppe.

Reposant le flacon et baissant le feu sous le chaudron, la jeune Mangemort repassa dans la salle principale. Elle eut un sourire, arquant légèrement un sourcil, surprise.


Rodolphus Lestrange chez moi... Que me vaut le plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Rodolphus A. Lestrange

    [H]angover & Dark Side

Rodolphus A. Lestrange

Féminin AGE : 33
MESSAGES : 4683
DATE D'INSCRIPTION : 30/07/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus 664649Doloris

COPYRIGHT : .:Kathou:.

I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Empty
MessageSujet: Re: I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus   I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Icon_minitimeAoût 10th 2010, 22:42

    Il y avait à peine quelques dizaines d’heures qu’ils avaient pu s’échapper d’Azkaban. Ce n’était pas comme filer à l’anglaise, bien sûr, mais fausser compagnie à la prison la mieux gardée du monde magique, ce n’était pas rien, croyez-moi. Rodolphus y avait beaucoup perdu, c’était un fait… à commencer par la moindre once de raison concernant son épouse. Durant près de quinze ans, il s’était complu à rêver d’elle, à protéger les souvenirs d’elles, les sourires et les regards qu’il avait toujours gardés en mémoire et à se remémorer tout cela une fois le soir venu, dans la triste solitude de sa cellule. Durant près de quinze ans, Lestrange avait idéalisé sa femme et il avait fini par aimer cette image qu’il s’était faite d’elle bien plus que ce qu’elle était en réalité… car, voyez-vous, leur mariage n’avait en majeure partie qu’existé dans la prison d’Azkaban. À ce rythme-là, solitude, besoin de l’autre et idéalisation vous changent un homme.
    Rodolphus était-il fou pour autant ? Certainement pas. Il aimait sa femme autant qu’auparavant, si pas plus, même, il adorait l’image qu’il se faisait d’elle et il était très fier de l’avoir pour épouse, cette fameuse Bellatrix Black. Assurément, passer des années en prison pour une séance de Doloris infligée à deux imbéciles, ce n’était rien puisque c’était pour elle qu’il avait fait cela.

    Un autre élément très important dans la vie de Rodolphus était son frère. Un cadet qui l’avait toujours accompagné partout. Y compris à Azkaban, d’ailleurs. Cellule d’à côté. Des tentatives de communication. Lestrange ignorait que Bellatrix était derrière l’autre mur de sa cellule. Il s’était dit que les femmes étaient envoyées ailleurs… et que lui, finalement, avait énormément de chance d’avoir Rabastan non loin de lui. Tandis que l’aîné cherchait à maintenir chaque parcelle de souvenir de tout ce qui concernait Bella en lui, Rabastan essayait de communiquer. Et Rodolphus lui répondait. C’était sans nul doute ce qui avait sauvé la raison des frères Lestrange. En tout cas, celle de Rodolphus…

    Et voilà qu’aujourd’hui – il y avait quoi ? deux jours maximum qu’il était sorti d’Azkaban ? – Rodolphus marchait dans la ville comme s’il ne l’avait jamais quittée, comme s’il n’avait jamais séjourné en prison… comme si tout lui appartenait. Bien sûr, son portrait était affiché çà et là, mais ce ne serait qu’une question de jours. Le Seigneur des Ténèbres avait aidé ses plus fidèles Mangemorts à revenir à la surface, il allait très certainement leur permettre de le servir à nouveau avec zèle et efficacité.
    Quand il avait renouvelé son allégeance au Maître, Rodolphus Lestrange avait été sincère. Il adorait le Mage Noir, lui vouait presque un culte… et puis c’était bien le seul groupe au sein duquel ses talents, ceux de Bella et ceux de Rabastan pouvaient pleinement s’épanouir et se développer. Oui, les Mangemorts constituaient la meilleure carrière pour le "trio" Lestrange-Black.

    Dans l’Allée des Embrumes, l’homme, un peu amaigri, bien sûr, par son séjour à l’ombre prolongé, voulut se rendre dans la boutique de Matteus Rasmussen. Là où il pourrait trouver un bijou maléfique – chez le commerçant voisin de Matteus – à envoyer en douce au descendant des Londubat, avec un petit poison, histoire de lui montrer que tout cela pouvait recommencer et qu’ils s’amuseraient plus que jamais ensemble… Le Mangemort eut un sourire mauvais en allumant une cigarette du bout de sa baguette – Salazar seul savait comment, mais le Maître avait pu la récupérer. Planté devant la vitrine de ce qui avait abrité auparavant la boutique qu’il cherchait, Rodolphus ne put que constater que les choses avaient un peu changé. Normal, en presque quinze ans. Il finit par s’avancer, jeta d’une pichenette son mégot dans la rue, et entra dans le commerce qui avait pris la place de l’échoppe d’apothicaire de son vieil ami, juste à côté de l’orfèvrerie magique qui, elle, était toujours là.
    Tintement d’une clochette d’argent au-dessus de la porte. Tout n’avait pas changé, apparemment. Rodolphus jeta un coup d’œil autour de lui. Des étagères, des flacons et des fioles. Le paradis du parfait petit potionneux. Enfin, du parfait petit potionneux ayant un penchant pour les poisons, en fait. Si ses souvenirs étaient exacts, de tout ce que Rodolphus voyait ici, les trois quarts étaient des ingrédients utilisés pour les poisons les plus foudroyants ou les plus douloureux qui puissent exister. Visiblement, ça ressemblait tout de même assez bien au petit monde de Rasmussen, tout cela.
    Il en était là dans son observation quand une voix féminine l’interpela. L’homme baissa les yeux sur la jeune femme qui se tenait derrière le comptoir et arqua un sourcil.


    "Je rentre à peine et je suis déjà reconnu… ! Je suppose que vous avez dû voir mon portrait sur l’une ou l’autre affiche, mmh ?"

    Un ton qui se voulait humoristique mais qui était tout de même un peu rouillé. L’homme avait le teint plus pâle que lorsque la photo magique avait été prise, ses joues s’étaient un peu creusées, et il avait pris un petit coup de vieux, pourtant, elle l’avait reconnu immédiatement.

    "Je vois que pendant mon petit séjour sous d’autres cieux, vous avez repris la boutique de ce bon vieux Matteus… Je n’aurais jamais imaginé que Rasmussen lâcherait l’affaire." puis, d’un air détaché : "Mais peut-être n’a-t-il pas eu le choix… il est mort, n’est-ce pas ?"

    Rodolphus prit sur le compteur une fiole noire au bouchon en verre couleur d’émeraude. Il joua avec l’objet un petit instant, observa à nouveau la jeune femme, la détailla un moment, puis il reposa la fiole sur le meuble.

    "Et vous êtes… ?"

Revenir en haut Aller en bas
http://world-of-harrypotter.forumactif.com/personnages-valides-f7/rodolphus-a-lestrange-100-t2073.htm https://world-of-harrypotter.forumsrpg.com/bible-de-vos-rp-s-f9/ http://world-of-harrypotter.forumactif.com/amis-et-ennemis-f12/le-cercle-tres-ferme-des-relations-de-rodolphus-t2130.htm#28621 http://world-of-harrypotter.forumactif.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-rodolphus-a-lestrange-t2381.htm
Joan Doe

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

Joan Doe

Féminin AGE : 31
MESSAGES : 19
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2010

COPYRIGHT : myself

I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Empty
MessageSujet: Re: I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus   I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Icon_minitimeAoût 13th 2010, 00:13

Joan repoussa une mèche récalcitrante de son visage, observant calmement l'homme qui lui faisait face. Par rapport à la photographie qui hantait les rues, il avait quelque peu changé. Quinze ans laissent des traces et surtout quinze ans de détention... Quelques touches de blanc dans les cheveux, le teint pâle, les joues creusées, quelques rides qui griffaient ça et là le visage... Mais il demeurait tout de même bien reconnaissable... surtout pour la métamorphomage, habituée à recomposer de mémoire les traits des gens pour se les appliquer si besoin. Elle eut un demi-sourire léger.

Dire le contraire serait mentir, il faudrait être aveugle pour ne pas les remarquer. Mais ce n'est pas ce qui m'a permis de vous reconnaître.

Etait-ce la veille ou l'avant-veille que Joan s'était rendue auprès du Maître pour lui rendre compte du succès de sa mission ? UN assassinat simple, discret, qui n'avait pas requis de trésors de dissimulation, ni même l'utilisation d'un poison très élaboré - du tout venant, presque décevant. C'était à ce moment là - et alors qu'elle n'avait pas même pris la peine de reprendre son apparence usuelle - qu'elle avait croisé le Mangemort au repaire, tout juste évadé.on le lui avait désigné à mi-voix, de même que son épouse et que son frère. Le trio Lestrange provoquait au sein des rangs des plus jeunes cette sorte d'admiration doublée d'une légère crainte. Chez Joan, leur apparition avait provoqué une certaine curiosité et un vague respect. Elle se souvenait les avoir suivis des yeux, Bellatrix, fière, hautaine et exaltée, marchant en tête, suivie de son époux dont le regard semblait chérir chacun de ses moindres gestes, et enfin Rabastan, sombre, dont les yeux allaient de Rodolphus à Bellatrix et revenaient. Il y avait... comme un malaise.

Elle songea un instant à reprendre l'apparence qu'elle s'était composée ce jour-là, mais y renonça. Il était fort peu probable que Lestrange eût remarqué une présence autre que celle de son épouse et du Maître. Elle se contenta de répondre à sa question en réarrangeant nonchalamment quelques flacons :


A plus de quatre-vingts ans, ce sont des choses qui arrivent. Surtout en manipulant ce genre de substances, on ne sait jamais ce qu'une mauvaise utilisation peut donner. Une grande perte pour l'industrie cela dit.

Elle se laissa détailler, non sans un demi-sourire satisfait.

Il est vrai que je manque à tous mes devoirs. Joan Doe, la nouvelle propriétaire.

Elle récupéra le flacon sur le comptoir et la regarda un instant avec cette expression de fierté d'artiste, avant de la reposer doucement.

En quoi mes talents, à défaut de Mr Rasmussen, peuvent-ils vous être utiles ?
Revenir en haut Aller en bas
Rodolphus A. Lestrange

    [H]angover & Dark Side

Rodolphus A. Lestrange

Féminin AGE : 33
MESSAGES : 4683
DATE D'INSCRIPTION : 30/07/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus 664649Doloris

COPYRIGHT : .:Kathou:.

I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Empty
MessageSujet: Re: I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus   I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Icon_minitimeAoût 20th 2010, 19:59

    La jeune femme en face de Rodolphus avait du répondant… c’est la première chose qui vint à l’esprit de l’homme lorsque la tenancière de la boutique ouvrit la bouche pour la première fois. Sans doute pouvait-on croire que la mort de Rasmussen ne serait pas forcément un grand malheur… restait à voir quelles étaient les compétences de cette jeune personne.
    Mais sa réponse soulevait une question du côté du Mangemort… si ce n’était grâce aux affiches qu’elle l’avait reconnu, comment avait-elle fait ? Vu son âge, elle devait encore être une gamine quand Rodolphus avait été incarcéré… alors ?


    "Tiens donc… et si ce n’est pas grâce à ces affiches, comment expliquez-vous cela ? Ma notoriété n’est plus ce qu’elle était, pourtant…"

    Malgré un rapide passage dans la demeure Lestrange, pour y prendre de quoi paraître plus propre sur lui qu’en portant un uniforme de taulard, le sorcier ne pouvait pas concevoir qu’une femme de si jeune âge puisse le connaître. Quel genre de sorcière connaissait encore assez Rodolphus Lestrange pour le reconnaître ainsi, de prime abord ? Lui qui pensait qu’on se souvenait de lui uniquement comme de l’un des trois cinglés ayant torturé les Londubat jusqu’à la folie… eh bien, pour tout dire, sur le coup, il était agréablement surpris et cela lui arracha un semblant de sourire.
    Le regard du sorcier s’attarda sur les yeux de son interlocutrice. Des yeux qu’il n’avait jamais vus auparavant, mais qui avaient quelque chose de particulier… peut-être une sorte de lueur qui y brillait lorsqu’elle évoquait les substances qu’elle et Rasmussen avaient en commun ?


    "Il est vrai que Matteus n’était plus tout jeune et que sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille… J’imagine, oui, qu’à son âge, ça ne pardonne pas. Quoi qu’il en soit, je vous souhaite toute la prudence possible et imaginable pour vos manipulations… si c’est une maladresse qui a emporté Rasmussen, il serait fâcheux que cela vous arrive… Vous avez à peine le quart de son âge, n’est-ce pas ?"

    Quand elle se présenta, dévoilant un prénom et un nom qui ne disaient rien à Rodolphus, ce dernier crut bon de ressortir les bonnes manières désuètes. Une sorte d’instinct, en quelque sorte. Il prit donc la main de la demoiselle dans la sienne et se pencha vers l’organe de préhension pour un baisemain en bonne et due forme.

    "Voyez-moi ravi de faire votre connaissance, Miss Doe… La mort de Rasmussen a ses bons côtés, ai-je envie de dire…"

    Laisser sa place à une jeune femme si mystérieuse, c’était un beau geste de la part du vieil apothicaire. Car pour Lestrange, Joan était pour le moment un mystère complet. Il y avait en elle quelque chose qui poussait l’homme à s’interroger et à essayer d’en connaître plus. Bizarre situation, étrange sensation. Il s’accouda au comptoir et eut un sourire un peu trop malfaisant pour être charmant.

    "Je cherche un poison quelque peu « amusant » pour rappeler à un petit crétin que j’existe et pour lui signaler que mon évasion n’est pas de très bon augure pour lui. De la souffrance, des hallucinations, mais pas de mort. Pas tout de suite.
    Vous avez cela quelque part ?"


    Puisqu’elle l’avait reconnu et qu’elle avait parlé avec un tel calme, évoquer sans faux-semblants son évasion n’était pas un risque inconsidéré.

Revenir en haut Aller en bas
http://world-of-harrypotter.forumactif.com/personnages-valides-f7/rodolphus-a-lestrange-100-t2073.htm https://world-of-harrypotter.forumsrpg.com/bible-de-vos-rp-s-f9/ http://world-of-harrypotter.forumactif.com/amis-et-ennemis-f12/le-cercle-tres-ferme-des-relations-de-rodolphus-t2130.htm#28621 http://world-of-harrypotter.forumactif.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-rodolphus-a-lestrange-t2381.htm
Contenu sponsorisé




I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Empty
MessageSujet: Re: I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus   I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
I'd be surprisingly good for you - Fe Rodolphus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Design' printanier: Rose is good^^
» N°2 ; Tonight gonna be a good night [Dora]
» (M) A. DANAEL HEATHCLIFF • sometimes not telling people anything is a good thing.
» FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : Le Château Poudlard, ses environs et les Boutiques :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-
Sauter vers: