Un Dîner Presque Parfait [FE]



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un Dîner Presque Parfait [FE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor de Maurpassant

Chaplin was the one who made me laugh!

Aliénor de Maurpassant

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 824
DATE D'INSCRIPTION : 16/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Un Dîner Presque Parfait [FE] 995779alienorimageperso

COPYRIGHT : Natoune

Un Dîner Presque Parfait [FE] Empty
MessageSujet: Un Dîner Presque Parfait [FE]   Un Dîner Presque Parfait [FE] Icon_minitimeAoût 20th 2010, 13:45

        Un Dîner Presque Parfait [FE] 642769icon_vladsmile Un Dîner Presque Parfait [FE] 850348icon_annetableUn discours à la fin d'un repas doit être
        comme la robe d'une jolie femme.
        Assez long pour couvrir l'essentiel.
        Assez court pour rester intéressant.

        Feat. Vlad & Aliénor

    La dernière question de Vlad avait semé le doute dans l'esprit d'Aliénor, et elle avait acceléré l'allure afin d'arriver le plus vite possible à son dîner. Ce n'était pas la peine d'être en retard, les Grands Maîtres n'apprécieraient pas, et même si elle était d'humeur à attiser la haine, elle préférait jouer profil bas en ce qui concernait les vampires plus anciens qu'elle. Elle ne les craignait pas, c'était juste qu'elle n'était pas sûre de gagner si jamais un combat s'engageait. Il n'aurait guère été judicieux de s'attirer les foudres ce ceux-ci, car malgré son "jeune" âge, elle était très appréciée et chose étonnante, respectée. Il faut dire qu'elle avait toujours eu une certaine facilité à séduire les autres. Profitant de ce prestige d'être "aimée" par les Grands Maîtres, elle bénéficiait souvent d'un dîner en leur compagnie, auquel ils conviaient plusieurs humains appétissants et innocents.

    Elle ne se lassait pas de ces retrouvailles avec les plus imposants représentants de son espèce. Elle avait l'impression d'être la protégée, la dernière née d'une grande famille. Cela lui rappelait un peu ce qu'elle ressentait lorsqu'elle était humaine, finalement. La princesse respectée par les rois. Cependant, elle n'oubliait pas que cette "famille" avait des qualités à double tranchant, et qu'au moindre faux pas, elle risquait sa tête. Mais elle était confiante de ce côté-là : elle ne craignait plus la mort depuis longtemps. Un Dîner Presque Parfait [FE] 291904

    Le dîner se déroulait comme toujours sur l'Ile de Nuit, le nom que l'on donnait aux Carpates depuis qu'une protection magique empêchait les rayons du soleil d'affaiblir les vampires. Aliénor n'appréciait pas cet endroit ; elle avait toujours l'impression de pénétrer dans une prison, surtout avec les Aurors surentraînés qui gardaient l'entrée. Elle craignait qu'à tous moments, selon le bon plaisir du ministre, ce "havre de paix" se transforme en geôle immense. Enfin, tant que Vlad resterait dans ses bras et dans ses draps, elle se plaisait à croire qu'elle était hors de danger si jamais une telle chose arrivait. Resteraient les autres pauvres créatures qui brûleraient sous les rayons du soleil... mais elle n'allait pas pleurer ses amis vampires qu'elle méprisait pour la plupart. Les plus intelligents ne vivaient pas sur l'Ile de Nuit, de toutes façons. D'ailleurs, elle ne considérait pas les Grands Maîtres comme des individus réfléchis, mais elle n'allait pas refuser leur invitation qui l'amenait si proche du Pouvoir... Un Dîner Presque Parfait [FE] 291904 De ce fait, elle devenait la meilleure amie du Monde de la Nuit et la compagne du Ministère de la Magie du Grand Nord. Tout cela pour une seule femme, c'était beaucoup trop. Mais Aliénor était beaucoup plus qu'une simple femme...

    Pénétrant dans le château des Grands Maîtres, la vampire laissa tomber la capuche qui recouvrait sa tête et ses cheveux noirs tombèrent en cascade sur ses épaules. Elle dénoua le ruban de sa cape noire et la confia à un serviteur humain qui attendait de la prendre. Passant devant lui en humant son odeur sans aucune gêne, elle avança sa main blanche vers lui et demanda d'un ton innocent :

    "Je peux ?"

    Le serviteur, tenant la cape serrée contre lui dans ses bras faibles, hocha frénétiquement la tête avant de tendre le cou vers la vampire, impatient qu'elle le morde. C'était une sorte de tradition, mordre le serviteur comme d'autres annonceraient la réservation de leur table au maître d'hôtel. Aliénor esquissa un sourire et s'approcha un peu plus de lui, ouvrant grand la bouche pour le saigner, mais se recula rapidement en voyant déjà plusieurs traces de morsures sur la gorge saillante du jeune homme. Oh, les Grands Maîtres ne renouvelaient pas assez leur personnel. Ce jouvenceau avait déjà été mordu par bon nombre de vampires différents ! C'était inadmissible qu'Aliénor plante ses crocs à son tour dans cette chair de seconde qualité !

    "Navrant." se contenta-t-elle de dire en se reculant tout à fait et en ignorant le serviteur qui resta le plus droit possible, attendant sûrement un autre invité.

    Aliénor ne s'occupa pas de lui plus longtemps : elle s'engagea dans le hall et entra dans la vaste salle à manger décorée dans le plus pur style Louis XVI. Le lustre au plafond brillait de mille feux, et la lumière miroitait dans les innombrables diamants. La longue table avait été dressé pour l'occasion, portant les mets les plus sanglants et les plus raffinés qui soient. Les cinq Grands Maîtres étaient déjà installés, attendant leur convive d'un air parfaitement impassible. Leur expression ne changea pas en voyant Aliénor, même si celle-ci esquissa un sourire irrésistible avant de s'abîmer dans une révérence élégante.

    Se redressant, elle prit place à la chaise qui lui était réservée, et dépliant sa serviette de table pour la poser sur ses cuisses, elle remarqua alors qu'il manquait quelque chose : où étaient les humains ? Ils n'allaient tout de même pas se contenter de la viande froide qui trônait sur cette table !

    "Où sont les victuailles ?" demanda-t-elle d'une voix douce. "Les cuisiniers leur courent encore après ?"

    "Nous attendons notre autre invité, Aliénor."
    répondit l'un des Grands Maîtres d'une voix caverneuse. "D'ailleurs, je crois qu'il vient d'arriver."


    Aliénor n'avait pas tourné la tête vers l'entrée de la salle à manger, mais elle venait d'avoir un mauvais pressentiment, qui se confirma lorsqu'elle sentit l'odeur d'un humain qu'elle exécrait en cet instant précis. Elle attrapa sa serviette sur ses cuisses et la chiffonna dans ses mains avant de la jeter sur le sol. Ce geste était passé inaperçu puisqu'il s'était déroulé sous la table, mais son énervement était sûrement palpable...

    Les Grands Maîtres se levèrent tous dans un grincement de chaises, par respect pour le nouveau venu, mais Aliénor ignora tout ce cinéma, faisant mine de n'avoir rien remarqué. Ce qui n'était pas du tout crédible puisque les vampires voient et entendent tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/alienor-de-maurpassant-t1177.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/les-mots- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/ce-lien-qui-nous-unit-t3010.htm
Vladimir Manokova

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

Vladimir Manokova

Masculin AGE : 34
MESSAGES : 1939
DATE D'INSCRIPTION : 26/07/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Severus Rogue, Jazz Gates et Lord Voldemort.


Un Dîner Presque Parfait [FE] Empty
MessageSujet: Re: Un Dîner Presque Parfait [FE]   Un Dîner Presque Parfait [FE] Icon_minitimeAoût 23rd 2010, 13:15

    Vladimir venait de quitter son bureau pour se rendre dans les Carpates. Il avait un dîner de prévu avec les grands maîtres qui allaient sans doute évoqué ce que Aliénor lui avait déjà appris, concernant les expériences réalisées sur des Vampires. Le Ministre n'avait pas nié en pratiquer, il avait simplement dit qu'il n'était pas du genre à faire des choses contre les Vampires. Ce qui était vrai. Car les véritables expériences qu'il avait commandités au sujet des Vampires étaient pour leur bien. Cela dit, il fallait parfois passer par certains sacrifices. Et il était prêt à les faire, cela dit il doutait que les Grands Maîtres seraient enclain à les accepter.

    Une fois arrivé en bas de sa tour, il avait rejoint un groupe de trois Aurors qui l'attendaient. Ils allaient transplaner directement jusqu'au château, car même s'il était impossible de transplaner dans les Carpates, il y avait un endroit dans la Cité Rouge réservée aux Aurors et au Ministre de la Magie pour se rendre directement dans les Carpates. Une fois devant son escorte, l'un des Aurors avait fait signe au Ministre pour lui signaler que le Chancelier était déjà dans la salle, et attendait le transplanage. Vladimir s'était pressé de le rejoindre, et ils avaient tous transplanés jusqu'au château.

    ///"Vous ne m'avez pas avertis pour ces expériences..."

    Le Ministre n'avait pas répondu à son Chancelier qui avait entamé la conversation pendant qu'ils marchaient en direction de la grande salle. Les chanceliers étaient présent dans chaque Empire du Grand Nord, à l'exception de celui des Glaces où trônait la Cité Rouge. Dans cet empire, le Ministre de la Magie avait les fonctions de chancelier. L'un des chanceliers était au dessus des autres, et par sa fonction devenait le bras doit exécutif du Ministre. Ce chancelier, Vladimir le détestait. C'était lui qui aurait dû se trouver à sa place, mais tout ne s'était pas passé comme prévu, et depuis il en voulait à Vladimir, mais il pouvait rien faire face à cette injustice. Les sentiments des deux hommes étaient réciproques, ce qui rendait compliqué leur entretiens. Ils se voyaient que si c'était vraiment utile, et pour les dîners comme celui qui allait avoir lieu.

    ///"Si on perd la confiance des Vampires ils nous le feront payer, et l'Empire ne peut pas se permettre de se mettre à dos ces créatures."

    Cette fois ci, Vladimir s'était arrêté dans sa marche. Ils étaient à deux doigts de la porte menant à la grande salle, et il avait entreprit de se tourner vers son Chancelier qui se tenait à sa droite. Il le fusillait du regard.

    "Mettez vous bien dans la tête que d'un, il n'y a aucune preuve que des expériences sont menés contre des Vampires. Et de deux, si preuve il y a, c'est à moi que reviendra la tâche de punir les personnes qui auront ordonnées cela..."

    ///"Vous iriez jusqu'au point de vous punir vous même ?"

    "A votre place, je garderai bien en tête que je suis le seul et unique Ministre de la Magie, mais que vous êtes un simple Chancelier parmi tant d'autres. Et je n'aimerai pas devoir vous laisser ici une fois qu'on quittera ce château..."

    Cette fois ci il espérait bien lui couper le sifflet. Il savait très bien qu'il ne pourrait pas expliquer le fait qu'il aurait donné son bras droit à manger aux Vampires, mais il voulait garder le contrôle sur son Empire et de ce fait, il ne devait pas avoir à justifier les décisions qu'il prenait, même si ça pouvait leur mettre certains groupes à dos. Les Vampires, c'était son affaire, et non celle des Chancelier.

    La porte s'était ouverte devant eux, et Vladimir s'était avancé dans la salle. Ses Aurors étaient restés devant l'entrée et seulement le Chancelier avait suivi le Ministre de la Magie. Un petit regard parmi les personnes présentes lui avaient permis de remarquer la présence d'une Vampire qu'il connaissait bien. Ca lui avait fait apparaître un petit sourire au coins des lèvres. Leur discussions quelque heures auparavant n'avait pas terminée comme il l'entendait. Et il comptait bien la poursuivre ce soir.

    Tous les Vampires s'étaient levés pour saluer la venue du Ministre. Tous ? Non. Une petite irréductible Vampire n'avait pas jugé utile de se lever, et continuait à résister à l'envahissant nouveau venu. Un Dîner Presque Parfait [FE] 369999 Vladimir avait entreprit sa marche en direction de son siège, mais une fois arrivé à la hauteur de Aliénor, il s'était stoppé, se tournant vers elle pour lui faire fasse. Il avait attendu quelque secondes qu'elle daigne bien se lever comme le voulait le protocole, mais elle en avait rien fait.

    "On a de nouveaux Vampires ce soir ? Qui ne connaissent pas encore les habitudes de la maison ? Comme celle de se lever devant son maître... Ou devant le Ministre de la Magie ?"

    Il avait beau parler, elle ne s'était toujours pas levé. Il était resté là, devant elle, attendant qu'elle se décide, ce qui avait fini par arriver, suivi d'un bruit dont il se serait bien passé. Puis, il avait entreprit à nouveau sa marche vers son siège. Et une fois assis, il avait indiqué aux Grands Maîtres qu'ils pouvaient également s'asseoir.

    "Bien ! Alors vous vouliez me voir pour me parler de certaines expériences menées contre des Vampires ? Enfin c'est ce que certains d'entre vous pensent, non ?"

    Il avait parlé tout en se tournant vers l'un des serviteurs pour qu'on lui apporte de la nourriture. Ce qui était intéressant au château c'est que pour ne pas donner de l'importance aux Vampires ou aux Sorciers, les Sorciers étaient servis par des Vampires et les Vampires par des humains. C'était une ancienne coutume qui avait été respectée pendant toutes ces années.

    "Croyez vous vraiment que je ferai quoi que ce soit qui mettrait un terme à notre si bonne entente?"

    Il avait pris des légumes dans le plat qu'on lui tendait. Il y avait quelque chose de surprenant chez Vladimir, c'est qu'il était actuellement devant une table où se tenait de nombreux Vampires, accompagné par un Chancelier adepte de viande rouge, et quand à lui, il était végétarien. Ca ne collait pas du tout au personnage, et pourtant, c'était ce qu'il était. Tout en parlant aux Grands Maîtres, il n'hésitait pas à lancer des regards à la jeune femme qui était à leur table.

    "Je mène des expériences, c'est vrai, mais uniquement avec des Vampires consentant, et aucun mal leur est fait. Par contre, pour ce qui est des Vampires qui ont disparus des Carpates, je n'en suis pas responsable, mais je pourrai ordonner des recherches si cela vous fait plaisir."

    Les Grands Maîtres c'étaient regardés et l'un d'entre eux avait pris la liberté de se lever pour s'incliner devant le Ministre. Cela symbolisait pour eux, qu'ils acceptaient la proposition de Vladimir Manokova. Ca lui convenait également. Le Chancelier avait pris la parole.

    ///"J'espère que les expériences menées par l'Empire ne vont pas contre notre bonne entente. Le Ministre et nous même, les Chanceliers, tentant d'améliorer vos capacités au combat pour le bien de l'Empire évidemment. Par le passé grâce à ces expériences, nous avions pu vous permettre de vivre en pleine liberté et au maximum de vos capacités dans ce lieu où vous vous trouvez actuellement. Et on essaye encore de...

    "Vous n'avez pas fait que l'aguicher à ce qu'on m'a dit, et vous n'avez pas le courage de me l'avouer !"

    Le Chancelier s'était interrompu, coupé dans son élan, et pendant que les Grands Maîtres surpris, s'étaient regardés il avait tourné la tête vers Vladimir, ne comprenant pas ce qu'il lui reprochait. Mais le regard du Ministre n'était pas tourné vers lui. Il regardait la jeune Vampire se trouvant un peu plus loin, à table.
Revenir en haut Aller en bas
http://world-of-harrypotter.forumactif.com/fiches-elaborees-f142/vladimir-manokova-t2856.htm https://world-of-harrypotter.forumsrpg.com/bible-de-vos-rp-s-f9/
Aliénor de Maurpassant

Chaplin was the one who made me laugh!

Aliénor de Maurpassant

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 824
DATE D'INSCRIPTION : 16/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Un Dîner Presque Parfait [FE] 995779alienorimageperso

COPYRIGHT : Natoune

Un Dîner Presque Parfait [FE] Empty
MessageSujet: Re: Un Dîner Presque Parfait [FE]   Un Dîner Presque Parfait [FE] Icon_minitimeAoût 25th 2010, 11:56

    Aliénor planta férocement son regard dans celui de Vladimir, y déversant toute la haine qu'elle ressentait à son égard. Que faisait-il ici ? Elle était profondément offusquée que les Grands Maîtres ne l'aient pas prévenu que le Ministre de la Magie se déplaçait en personne pour le dîner. D'un autre côté, ils ignoraient tout de l'étrange relation que nouaient le ministre et la vampire. Elle fixa sans ciller ce petit sourire en coin qui s'était dessiné sur les lèvres de l'homme, mais ne daigna pas se lever pour le saluer, à la différence des autres vampires qui le firent respectueusement. Aliénor n'avait pas oublié ce que Vlad avait insinué, juste avant qu'elle parte de son bureau, et le fait qu'elle n'avait pas su trouver une répartie magistrale l'agaçait énormément. Elle l'ignora donc ouvertement, regardant obstinément ailleurs, jusqu'à ce qu'elle l'entende s'approcher.

    Là, elle frémit légèrement mais resta de marbre. Le ministre eut alors la félonie de laisser croire qu'ils ne se connaissaient pas, et qu'elle lui devait allégeance comme s'il était son maître et son dieu sur cette terre. Sentant le regard glacial des Grands Maîtres posé sur elle, la vampire finit par se lever à contre-coeur tout en tapant brusquement du poing sur la table pour montrer son irritation, et se rassit aussitôt. De cette façon, elle ne perdait pas la face par rapport aux Grands Maîtres mais elle ne montrait qu'un respect limité pour Vlad.

    Elle remarqua alors un autre homme qui l'accompagnait, un type au nez très prononcé, au large front et pratiquement dépourvu de cheveux. Il n'était pas très âgé, mais il semblait avoir vieilli trop vite. En tous cas, il était nettement moins séduisant que le Ministre de la Magie. C'était le chancelier. Aliénor l'avait déjà vu par le passé, mais ne l'appréciait que modérément, et apparemment, ce dernier ne la portait pas dans son coeur non plus. Quoi de plus normal ? Il devait craindre qu'elle ne le morde s'il aventurait son cou trop près de ses dents !

    Les deux hommes s'asseyèrent, et tandis que les domestiques apportaient la nourriture, la conversation s'orienta sur les éventuelles expériences menées sur les vampires. Aliénor y prêta une oreille distraite, préférant se concentrer sur la soupe spéciale que le serviteur humain avait versé dans son assiette à l'aide d'une louche. En fait, il s'agissait de sang qui avait été chauffé pour atteindre une température corporelle basique, c'est-à-dire 36,8 °C. La vampire fit d'abord la fine bouche, car elle aurait préféré se servir elle-même (elle lança d'ailleurs un regard éloquent au petit domestique qui s'éloigna rapidement d'elle avec son plat en mains), puis trempa sa cuillère dans la "soupe de sang". Elle en but une gorgée et esquissa aussitôt une grimace de dégoût. Aucun doute, c'était du sang d'animal. Il était beaucoup moins agréable sur la langue et surtout, apportait moins de "vitamines" nécessaires pour son organisme. C'était vraiment... décevant, surtout venant des Grands Maîtres. Ils avaient remplacé le sang humain par celui d'un animal inconnu, sûrement pour paraître "sages" aux yeux du Ministre de la Magie. Comme cela était ridicule ! En attendant, Aliénor avait la sensation d'avoir été trompée. Pour trouver un élément de comparaison, c'était comme si un humain était entré dans un restaurant très renommé et qu'on lui servait un hamburger et des frites issus d'un fast-food. Le sang humain et le sang animal n'appartenaient pas à la même catégorie d'excellence.

    Tout occupée à son assiette, Aliénor releva pourtant la tête lorsqu'elle entendit Vladimir avouer qu'il menait des expériences sur les vampires. Ainsi donc, les inquiétudes des Grands Maîtres étaient fondées ? Elle haussa les épaules sans s'y intéresser plus que cela, car ce que pouvaient subir les membres de son espèce lui importait peu. Tant qu'elle-même était hors de danger, pourquoi s'inquiéter ? Elle n'avait jamais ressenti un grand élan d'amour pour les créatures de la nuit.

    Elle observa l'un des Grands Maîtres qui se leva pour venir s'incliner devant Vlad, puis replongea les yeux dans son assiette en voyant le chancelier prendre la parole. Celui-là importait peu : il marchait dans les pas du dirigeant mais ne faisait rien d'autre que de brasser du vent. Cependant, la discussion prit une tournure intéressante lorsque Vlad coupa son sous-fifre en plein élan, pour prononcer une phrase qui était clairement destinée à la vampire. Aliénor frémit et se redressa fièrement sur sa chaise, satisfaite que tous les regards soient tournés vers elle. Posément, elle posa la cuillère qu'elle tenait en main et, mettant les coudes sur la table pour observer Vladimir par-dessus ses mains jointes, elle se composa un visage énigmatique et répondit :

    "On vous a très mal renseigné, Monsieur le Ministre. Vous devriez changer d'informateurs. De toutes façons, vous allez y être obligé, car les derniers que vous avez envoyé avaient vraiment très bons goûts... Je n'ai pas pu résister à l'idée d'y planter les dents. D'ailleurs, puisqu'on en parle, je prendrais bien un petit dessert...!"

    Toujours aussi calmement, elle se tourna vers le domestique qui s'était posté devant la porte des cuisines avec la soupière en mains, et lui fit un petit signe du doigt pour lui dire d'approcher. Elle avait l'intention de le dévorer, et tant pis si cela n'était plus les habitudes de la maison. Celui-ci sembla hésiter, et Aliénor commença à user de son don de persuasion pour le convaincre. Elle sentit alors une main de fer se poser son épaule, serrant si fort qu'elle faillit lâcher un cri. Elle tourna la tête et vit que c'était la main de l'un des Grands Maîtres, invisible mais pourtant tenace. Ces imbéciles avaient développé des dons plutôt ingénieux durant ces derniers siècles. Contrainte de s'arrêter, la vampire prit un air pincé et relâcha son attention sur le domestique. De ce fait, l'emprise de la main invisible disparut aussitôt.

    Entre-temps, le chancelier, peu habitué à ces petits amusements, avait repris la parole :

    "Donc, comme je le disais, nous essayons au mieux de satisfaire tous les besoins alimentaires de votre espèce et de garantir une certaine..."

    "Si vous voulez tout savoir." coupa Aliénor "Car je sens que sinon vous n'allez pas trouver le sommeil, je me suis juste permise quelques excès avec lui. C'est tout."

    Cette fois-ci, l'interruption avait moins surpris tout le monde, même si le Chancelier et les Grands Maîtres se lançaient des regards indécis. Puis, le Chancelier jeta un regard noir à Aliénor, ce qu'il ne pouvait se permettre avec son supérieur, mais la vampire n'y prêta aucune attention, fixant Vlad sans ciller, le regard pétillant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/alienor-de-maurpassant-t1177.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/les-mots- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/ce-lien-qui-nous-unit-t3010.htm
Vladimir Manokova

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

Vladimir Manokova

Masculin AGE : 34
MESSAGES : 1939
DATE D'INSCRIPTION : 26/07/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Severus Rogue, Jazz Gates et Lord Voldemort.


Un Dîner Presque Parfait [FE] Empty
MessageSujet: Re: Un Dîner Presque Parfait [FE]   Un Dîner Presque Parfait [FE] Icon_minitimeAoût 28th 2010, 12:42

    Vladimir avait écouté Aliénor jusqu'au bout. Il savait très bien jusqu'où elle était allée, car on lui avait tout raconté. Ca servait à cela de la faire suivre pour voir ce qu'elle manigancée dans son dos. Car oui, il n'avait pas honte d'avouer qu'il l'avait fait suivre. Après tout il en avait bien le droit non ? A ce qu'on lui avait dit, elle s'était rendue en Angleterre pour un rendez vous avec Lord Voldemort. Quand on va rencontrer une personne qui est contre vous, on tente bien de savoir ce qui vous pousse à aller le voir, non ? C'est pas que Vladimir n'avait pas confiance en Aliénor, mais elle restait une Vampire avant tout. Et une fois sur place, il avait entendu dire que quelque chose aller arriver dans la ville. Il ne savait pas exactement qui était à l'origine de cela, mais il se doutait que ça devait être un coup des Mangemorts. Quoi qu'il en soit, il avait prolonger la surveillance de la jeune femme pour pouvoir la faire protéger au cas où. Même s'il était persuadé qu'elle en aurait pas besoin. Et la personne qui l'avait suivie, un animagus qui avait réussi à passer inaperçu, était ensuite venu tout raconter au Ministre de la Magie.

    "Quelques excès ?"

    Il avait dit cela d'un ton ironique. Il savait très bien à qu'elle genre d'excès elle s'était prêtée. Bien sûr, ça aurait pu être pire que ce qu'on lui avait raconté, mais un mélange de sang, pour une vampire, c'était déjà un peu trop à supporter pour lui. Il avait pris sa fourchette et il l'avait plantée dans ses légumes avant d'enfiler une bouchée dans sa bouche. Le Chancelier, ne comprenant pas vraiment ce qui se passait, avait repris le fil de la conversation. Quand aux Grands Maîtres, ils ne savaient plus vraiment où était leur place. Mais à peine le Chancelier avait réouvert la bouche, que le Ministre s'était levé.

    "Désolé d'interrompre ce dîner. Finissez sans moi, je dois retourner à la Cité Rouge."

    ///"Monsieur le Ministre, vous ne pouvez pas partir comme ça..." avait enchaîné le Chancelier tout en posant sa main sur le bras du Ministre. Ce dernier s'empressa de fusiller du regard son Chancelier, qui comprit très vite l'erreur qu'il venait de commettre, et qui s'empressa de retirer son bras. Vladimir, avait quitté la salle, entrant dans une salle annexe.

    "On s'en va !" avait il annoncé aux Aurors qui l'attendaient. Ces derniers s'étaient contentés de lui faire un signe de tête tout en lui apportant ses affaires. Il avait pris ses gants et avait commencé à les enfiler.

    "Vous étiez en présence d'Auror, de gens biens et c'est vrai cet assassin que vous vous êtes tourné ? Depuis quand vous vous attachez à de la base qualité ?"

    Vladimir savait très bien, et il avait sentit que quelqu'un l'avait rejoint, et qu'il s'agissait d'Aliénor. Elle ne serait pas restée sur sa fin en continuant le dîner sans pouvoir clore la discussion. Il savait qu'elle aimait avoir le dernier mot, et qu'elle ne voulait pas le mettre de mauvais poil. Il avait un certain pouvoir sur elle, et ça l'amusait énormément. Mais dans d'autres circonstances, car là, il la trouvait tout simplement insupportable. Il s'était tourné vers elle en enfilant son deuxième gant.

    "Vous deviez vous rendre en Angleterre pour rencontre ce Mage Noir, et vous m'en avez pas parlé. Une fois fait, vous êtes allé vous jeter dans les bras du premier venu. Vous croyez que j'ai envie d'être avec une traitre et une prostituée par la même occasion ?"

    Il était peut être allé un peu loin, mais honnêtement, il s'en moquait royalement. Un Dîner Presque Parfait [FE] 291904

    "Cette créature est dangereuse, et on ne doit pas avoir de liens avec lui. C'est le problème de la Grande Bretagne et non du Grand Nord. Et vous déplacez pour le voir sans escorte, et sans mon autorisation c'est stupide. De même que de vous permettre de faire certaines choses avec d'autres personnes que moi. Ca pourrait vous coûter très chers, et lui en couter encore plus. D'ailleurs il n'y a pas de raisons que ça ne lui coûte rien. Je suis sûr que la visite d'un grand nombre de vampires lui ferait le plus grand bien. Ca calmerait surement ses envies de sexualité avec une vampire ! C'est totalement pathétique de tomber aussi bas !"

    Il n'était pas très sûr qu'il venait d'insinuer que coucher avec une vampire était quelque chose de dégueulasse. Non, car c'est ce qu'il faisait. Mais comparé à cette créature pathétique et à son chien de compagnie, lui ne voyait pas Aliénor comme une vampire, mais comme une humaine à part entière. Tandis que l'autre truc ne voulait qu'une nuit avec une mordeuse pour voir ce que ça ferait. Pathétique. Totalement pathétique. Il avait fait un signe à l'un de ses Aurors pour qu'ils transplanent jusqu'à la Cité Rouge.
Revenir en haut Aller en bas
http://world-of-harrypotter.forumactif.com/fiches-elaborees-f142/vladimir-manokova-t2856.htm https://world-of-harrypotter.forumsrpg.com/bible-de-vos-rp-s-f9/
Aliénor de Maurpassant

Chaplin was the one who made me laugh!

Aliénor de Maurpassant

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 824
DATE D'INSCRIPTION : 16/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Un Dîner Presque Parfait [FE] 995779alienorimageperso

COPYRIGHT : Natoune

Un Dîner Presque Parfait [FE] Empty
MessageSujet: Re: Un Dîner Presque Parfait [FE]   Un Dîner Presque Parfait [FE] Icon_minitimeAoût 30th 2010, 11:54

    Vladimir avait le don de dramatiser pour des broutilles. Pourquoi s'acharnait-il à penser à ce qui s'était passé dans cette demeure du Chemin de Traverse ? Il fallait aller de l'avant dans la vie ! C'était bien ce qu'Aliénor reprochait aux humains en général : ils restaient focalisés sur de petites choses sans importance et au final, ils ne faisaient plus rien, n'avançaient plus. La vampire poussa un petit soupir appuyé tandis qu'il montrait clairement son mécontentement, et ce devant les Grands Maitres. Comme cela était maladroit et peu professionnel ! Aliénor se sentait déçue, mais que pouvait-elle attendre de plus de la part d'un simple homme ?

    Puis, il annonça qu'il partait. Il ne laissa pas le temps à ses hôtes d'anticiper son départ qu'il était déjà dans la salle annexe. Décidément, il devait être très irrité pour s'en aller avant le dessert. Cela ne lui ressemblait pas. Aliénor écouta le Chancelier s'excuser lamentablement auprès des Grands Maitres, et lorsque la chaise de la vampire grinça dans un bruit strident, il se tut. Tous les regards se tournèrent une nouvelle fois vers elle, qui s'était levée, et elle esquissa un petit sourire navré avant de baisser la tête avec respect.

    "Je n'en ai pas pour longtemps. Veuillez m'excuser."

    Elle s'éclipsa aussitôt dans l'autre salle, manquant de coincer ses jupes en refermant la porte dans son empressement. Elle roula des yeux en voyant l'escouade d'Aurors lever leurs baguettes dans sa direction -c'était agaçant à la longue, ne la connaissaient-ils toujours pas après trois ans ?- puis s'intéressa à Vladimir qui enfilait ses gants méthodiquement.

    "Je ne m'attache à personne."
    répondit-elle avec un sourire canaille qu'il ne vit pas puisqu'il lui tournait le dos. "Vous auriez du voir la bande d'incapables qui se trouvaient dans cette demeure. Pendant un instant, j'ai cru avoir été piégée dans une émission de télé réalité ! Ils étaient tous parfaitement nuisibles, surtout cette chinoise qui ne savait pas régler sa voix à un volume sonore normal. Il n'y avait que cet assassin, avec sa panthère, qui avaient un semblant d'intelligence."

    Cependant, cette explication ne suffit pas à Vladimir, car il enchaina sur autre chose qui déplut fortement à Aliénor. Il s'était tourné vers elle pendant qu'il enfilait son deuxième gant, mais au lieu de le gifler comme n'importe quelle femme l'aurait fait, elle s'approcha un peu de lui pour lui murmurer à l'oreille :

    "Je ne suis dans aucun camp, et cela vaut aussi bien pour mon corps que pour mon âme. J'ai toujours aimé partager... On ne peut satisfaire tout le monde en se privant de certains... plaisirs."

    Elle se mordit les lèvres et se recula pour observer Vlad avec un regard mutin. Qu'importe s'il n'appréciait pas ce qu'elle faisait de ses journées, elle n'allait certainement pas changer pour lui ! Cela faisait des siècles qu'elle agissait de la sorte ! A dire vrai, cela ne lui avait pas toujours réussi, mais elle n'était pas du genre à apprendre de ses erreurs. Elle les commettait encore et encore... pour le plaisir. Un Dîner Presque Parfait [FE] 291904

    "Pathétique ?" s'étonna Aliénor, car les derniers mots de Vlad l'avaient sortie de ses sombres pensées. "Alors, vous admettez que vous l'êtes également, Monsieur le Ministre ! Ah, comme cela doit être pénible d'établir une vérité qui vaut pour vous aussi ! Mais je sais que vous en redemanderez encore... Je suis comme une drogue. Quand on m'a gouté, on ne peut plus se passer de moi !"

    Ces paroles, dites d'un ton à la fois espiègle et suave suffirent à agacer davantage Vlad. Sans lui répondre, elle le vit faire un signe à ses Aurors et ceux-ci s'apprêtèrent à transplaner. Au dernier moment, il posa la main sur le bras de l'Auror le plus proche, et disparut avec lui, son regard d'acier cherchant à transpercer celui de la vampire.

    Là, Aliénor pencha légèrement la tête sur le coté, l'air interrogateur. Pourquoi n'avait-il pas utilisé sa propre baguette pour transplaner ? Puis, elle haussa les épaules avant de laisser échapper un petit rire. Une seule chose importait : Vladimir était jaloux comme un tigre de cet homme à la panthère. Le combat, si un jour il y avait, serait intéressant à regarder.

    Se focalisant sur cette dernière idée très alléchante, car elle s'imaginait déjà manger les restes, elle retourna diner avec les Grands Maitres et le Chancelier, un sourire béat retroussant ses lèvres et dévoilant ses canines pointues...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/alienor-de-maurpassant-t1177.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/les-mots- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/ce-lien-qui-nous-unit-t3010.htm
Contenu sponsorisé




Un Dîner Presque Parfait [FE] Empty
MessageSujet: Re: Un Dîner Presque Parfait [FE]   Un Dîner Presque Parfait [FE] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Dîner Presque Parfait [FE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB] Un dîner presque parfait [Pv Suki]
» Un dîner presque parfait [PV Sébastien Marchocias]
» parfait par joelle
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ▬ le 08.02.11 à 00h15
» Le 18 avril... St Parfait : bonne fête Kaïsa...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : L'Angleterre Magique :: Le Restant du Monde :: L'Empire du Grand Nord-
Sauter vers: