Silence radio [FE Charlie/Elliot]



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Silence radio [FE Charlie/Elliot]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


Elliot E. McKee

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuin 30th 2010, 01:48

"On dit que certaines vies
sont liées à travers le temps...
Unies par un ancien appel qui
résonne à travers les siècles"


Elliot était toujours hanté par de terribles cauchemars, et ça ne s'était pas arrangé depuis la dernière péripétie de sa vie amoureuse. Il se réveillait la nuit, serrant sa couverture contre lui puis la relâchait comme s'il s'était agi d'un cadavre repoussant. Il sentait quelque chose de visqueux et de sombre le poursuivre en rêve... Il se disait qu'il l'avait bien mérité. Pendant cette dernière semaine, il avait eu bien le temps de penser à la façon dont il avait traité Charline. Il aurait peut-être mieux fait de l'étouffer avec un oreiller plutôt que de la laisser en plan comme une vieille chaussette. Pourtant, il ne pouvait penser autrement qu'en se disant qu'il avait fait le bon choix. Certes, il avait réagi comme un pied, comme à l'accoutumée, mais il pensait que sur du long terme, c'était une excellente idée. Il fallait relativiser, ils étaient trop différents pour s'entendre bien longtemps. Charline était une jeune femme accomplie, responsable, talentueuse, et lui, eh bien... c'était Elliot. 33 ans, coureur de jupons, immature et trop spontané. Il était évident qu'ils étaient complémentaires, mais de là à dire qu'ils formaient un couple viable, c'était autre chose...

Donc M. McKee tentait de se persuader que son brusque excès de panique était tout à fait réfléchi et mature. En la délaissant maintenant, il lui donnait la chance de ne pas souffrir plus tard. Elle n'avait sûrement pas compris sa démarche, car elle était trop concernée pour être objective, mais lui avait analysé la situation dans son intégralité et n'avait pas trouvé de meilleur moyen pour la rendre heureuse. Elle ne le savait pas encore, c'est tout, mais un jour, elle comprendrait.

Avec cette belle assurance et cette nouvelle détermination sans faille, il se demanda vraiment ce qu'il fichait devant la porte de ses "quartiers", à Poudlard. Comme d'habitude, il se promenait dans le château, et il s'était dirigé naturellement vers cette porte qu'il connaissait si bien. Il hésita avant de frapper, puis haussa les épaules. Après tout, que risquait-il ? Il était déjà habitué aux coups de pagaie, de livre, de bibelots... A part si elle le recevait avec une tronçonneuse, il ne voyait pas où était le danger. En fait, il voulait la voir car il trouvait vraiment curieux qu'elle ne lui ait plus donné signe de vie depuis la dernière fois. Il faut dire qu'elle avait de quoi lui en vouloir, et justement, il avait attendu les cris et les coups. Pas ce silence radio plus que perturbant. Il s'était même promené avec un gilet par balle sur lui, ces derniers jours, histoire de parer à toute éventualité. Silence radio [FE Charlie/Elliot] 369999

Il se composa un visage parfaitement neutre quand Charline lui ouvrit, et pendant un instant, il ne sut que dire. Devait-il avouer qu'il avait énormément souffert d'avoir agi comme un lâche ? Devait-il lui dire qu'il était retourné chaque jour dans la Salle sur Demande, par nostalgie, et qu'il y avait trouvé une rose fanée à chaque fois ? Non, il préféra rester fort, même si la revoir lui crevait le coeur plus qu'il n'aurait voulu.

"Salut... Je peux entrer ? J'ai des muffins."

Il venait de se rappeler qu'il avait fait de petites courses à Pré-au-Lard et qu'il avait acheté quelques trucs sans importance. Il lui tendit le carton d'emballage des pâtisseries, mais comme elle ne le prit pas, il enchaîna :

"Je dérange ?"

Il devait se douter qu'il dérangeait, mais il ne pouvait pas s'en aller. Il fallait d'abord qu'il sache si elle n'était pas trop démolie, si elle s'en remettait mieux que lui.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Charline V. Canterbury

Il ne faut pas surestimer le pouvoir de pardonner.

Charline V. Canterbury

Féminin AGE : 28
MESSAGES : 1373
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Silence radio [FE Charlie/Elliot] 20a56c0

COPYRIGHT : Nemo & Bazzart (♥)

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuin 30th 2010, 02:38

        "L'amour comporte des moments vraiment exaltants, ce sont les ruptures."

        feat Elliot E. McKee & Charline V. Canterbury
        Silence radio [FE Charlie/Elliot] 34673n4 Silence radio [FE Charlie/Elliot] 2n87kac


        Une heure, une journée, une semaine s’étaient écoulé depuis qu’il était partie. Il l’avait juste abandonné avec ses rêves et ses envies dans cette salle sur demande qu’elle s’était mise à maudire depuis cet abandon. Le premier jour elle avait pleuré, pleuré sans vraiment s’en rendre compte, sans vraiment pouvoir se contrôler, sans vraiment savoir pourquoi… Le deuxième jour elle s’était aérer, envoyant sa fille quelques temps chez sa mère en France, juste deux trois jours, une semaine tout au plus histoire de faire le point, de se retrouver seule avec elle-même. Encore un déchirement , mais nécessaire cette fois-ci. Cela dit, quand je dis seule, tout est relatif étant donné qu’après le départ de sa fille les conquêtes s’étaient enchaîné, nuit après nuit. Charline passait ses soirées chez Miss Rosmerta alors qu’elle détestait Prés-Au-Lard depuis toujours, elle buvait un alcool qu’elle n’avait jamais apprécié, elle discutait avec des gens qu’elle n’aurait normalement jamais abordé, bref, elle avait décidé de changer de train de vie pour oublier. Il l’avait abandonné, il l’avait complètement détruite, ou en tout cas il avait détruit la confiance qu’elle plaçait en lui et peut-être même l’amour, à cet instant elle n’en était pas vraiment sur en vérité.

        Ce jour-là était comme tous les autres depuis un certains temps, comme d’habitude elle avait fait comme si tout allait bien et elle avait même ramené un homme chez elle, mais pas un inconnu cette fois. Il s’agissait d’un Aurore, ils étaient donc d’ancien collègue, ils s’étaient croisé et finalement ils avaient finit ensemble dans les quartiers de la Canterbury. Pas très éthique de ramener des hommes dans une demeure qui n’est techniquement pas la sienne mais que voulez-vous, en ce moment ça ne tournait plus très rond chez elle… Enfin ça tournait encore moins rond que d’habitude en clair. Endormis dans son lit se fut des coups contre sa porte qui la réveillèrent, ce cher Balth’, l’homme qu’elle avait ramené, était dans la salle de bain, surement en train de prendre une douche et de se préparer à s'en aller. S’enroulant dans un drap blanc, histoire de pas être traitée de nudiste par son visiteur, la jeune femme alla ouvrir, tenant de sa main se draps et montrant, autant que possible, juste sa tête.

        Le choc fut totale quand le visiteur qui squattait devant sa porte s’avéra être ce chère Elliot, le visage neutre elle le regarda sans un mot, elle n’était ni en colère, ni triste, en faite son visage paraissait étrangement neutre, beaucoup trop neutre pour être réelle. Il lui avait apporté des muffins? La belle affaire… Prenant un ton toujours trop calme Charline lui répondit avec aplomb.

        « Qu’est-ce que tu fais ici? »

        Ben oui, son truc c’était plutôt de disparaitre sans prévenir, pas d’apparaitre comme par magie avec des gâteaux délicieux. Charline aurait voulu une réponse clair et précise de la part de son ex, malheureusement il n’eut pas le temps de la lui donner étant donné qu’une voix masculine s’éleva derrière la porte, elle semblait un peu étouffé, lointaine plutôt.

        ??? : « Charlie? C’est qui? »

        Charline tourna furtivement la tête avant de répondre à cette voix.

        « Personne… Un faux numéro … »

        Qu’est-ce qu’il croyait en revenant ici? Charline était toujours et indéniablement amoureuse de lui , mais il était aller trop loin cette fois-ci , alors franchement , j’espère qu’il n’espérait pas la voir lui sauter au cou avec un large sourire et un petit « Je te pardonne » lâché d’une voix cristalline. Bref, elle reporta son regard sur Elliot, toujours l’air neutre, sans sentiment, presque différente, et elle reprit la parole toujours avec aplomb.

        « Ce n’est pas le moment et je crois que ça ne le sera jamais plus… Tu ferais mieux de partir… C’est ton truc de toute façon nah? »

        Elle n’attendait pas vraiment une réponse de sa part bien sur, c’était une question rhétorique. Cela dit la situation était un peu gênante il faut bien l’admettre …


Dernière édition par Charline V. Canterbury le Juin 30th 2010, 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/terminer-charline-la-professeur-qui-tue-a-t326.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/charline- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/parce-que-mine-de-rien-j-ai-des-relations-t396.htm
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


Elliot E. McKee

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuin 30th 2010, 10:11

Tout d'abord, Elliot n'avait pas tenu compte de l'étrange tenue de Charlie. Il l'avait volontairement occultée car il ne pouvait y croire une seconde. Quand bien même elle se trouvait vraiment avec un simple drap en face de lui, il préférait penser qu'elle avait dormi de la sorte en raison de la chaleur étouffante qui sévissait sur tout le pays. Mais quand il entendit cette voix masculine, il crut qu'on lui faisait le coup de la caméra cachée. C'était complètement idiot de penser que Charlie avait pu le remplacer si vite. A peine une semaine !

Oubliant qu'il n'était pas chez lui, il entra sans y être invité et se mit à chercher quelque chose dans le salon, puis, se rendant compte qu'il était ridicule, il se contenta de croiser les bras et de la regarder fixement en secouant légèrement la tête de gauche à droite.

"Je ne suis pas en colère. Je suis seulement déçu."

Non mais il faisait quoi, là ? Shocked Il la sermonnait ? Il osait ? Il se prenait pour quoi ? Fais gaffe Elliot, ne réveille pas le dragon qui dort...

"Je veux même pas savoir qui c'est" poursuivit-il avec un ton mesuré malgré le tapotement de ses doigts contre ses bras. "Ce sont tous les mêmes, pas vrai ? Je le sais parce que tu ne m'apprends rien. Je ne penserai pas que tu me volerais mon mécanisme de défense..."

Et il savait de quoi il parlait. Il n'était pas dupe, il voyait bien que Charlie tentait de se remettre de leur pseudo rupture (avait-ils seulement été réellement ensemble cette fois-ci ? Shocked ) et se rabattait sur n'importe quel gars de passage. Même s'il ne le montrait pas, ça lui ferait trop plaisir, il était profondément désorienté, comme si on lui avait volé son rôle dans un spectacle, car c'était lui normalement qui se dépêchait de noyer son chagrin dans les bras des filles ? C'était lui qui ramenait des conquêtes pas trop farouches pour oublier Charlie nuit après nuit ! Il ne s'expliquait pas que cette fois-ci, il était seulement resté chez lui à regarder Moulin Rouge tout en mangeant de la glace à la vanille... C'était pas une attitude de fille, ça ? Charlie avait-elle réussi à le détraquer ?? Shocked Las de ces réflexions qui ne menaient à rien, il déambula dans la petite pièce avec un air faussement décontracté, un petit rictus découvrant ses dents lorsque son regard tomba sur une photo encadrée d'Eulalie, sur une commode.

Il allait dire quelque chose qui allait faire très mal, et il n'en avait rien à faire si le gars arrivait pour tout entendre. ça aurait été même mieux, à la limite. Très serein, il la regarda une nouvelle fois, si belle et si triste dans son drap, mais ne parvint pas à éviter le ton sarcastique quand il dit :

"Je ne pensais pas que ce n'était qu'une question de sexe ! Je pensais que tu voulais qu'on recommence parce que... C'était quoi déjà la phrase ? Ah oui : parce que tu m'aimais !"

Dans sa voix, ces derniers mots avaient une consonance péjorative. Il n'en avait plus rien à foutre de tout ça, maintenant. Qu'elle le garde son amour, puisqu'elle le partageait bien avec un autre !

"Je parie que tu ne t'es même pas demandée pourquoi j'avais réagi comme ça... Bien sûr que non, c'est bien trop facile de te contenter de te dire que je ne suis qu'un con comme ça tu peux tranquillement t'envoyer en l'air... Mais si j'ai fait ça, c'est parce que j'ai eu un flash où j'ai vu Eulalie, genre avec 10 ans de plus, qui me haïssait et toi aussi, par la même occasion. C'est normal, je ne suis pas son père, et comme un jour elle s'en rendra compte, elle me détestera et ça créera une réaction en chaîne qui nous détruira... Je ne veux pas de ça. J'ai pensé à elle en faisant ce que j'ai fait, j'ai pensé à toi aussi, et je crois que finalement, je suis le seul dans cette pièce à ce soucier de cette gosse..."

Il lui lança un regard de dégoût avant de détourner les yeux. Il se mordit les lèvres en fixant un point sur le mur, et poursuivit d'un ton étranglé.

"Tu crois vraiment qu'elle ne se rend compte de rien ? Même si elle n'est pas là -parce que je sais que tu n'es pas idiote au point de la garder avec toi pendant que tu t'éclates avec des sombres crétins- elle sait ce qui se passe. Les enfants savent tout. Quand mon père est mort, ma mère et ma soeur aînée me l'ont caché pendant près d'un an. Mais je savais. Je n'avais que 5 ans, mais je savais. Et quel âge a Eulalie, déjà ?"

Il eut un sourire sans joie et poussa un soupir. Bon, on sentait clairement la jalousie dans ces paroles, mais il n'y pouvait rien. Il n'allait pas la féliciter ou lui donner sa bénédiction, non plus ! Un silence oppressant s'installa, seulement entrecoupé par le tic-tac assez énervant d'une pendule.

Et c'est là que Machin apparut. Superbe, rutilant, il essuyait ses cheveux parfaits dans une serviette de bain, et il était vêtu des habits les plus parfaits qu'Elliot avait jamais vus, même si ce n'était qu'un jean et un tee-shirt. Le Don Juan lui parut bien trop beau et propre sur lui. Un gay refoulé, sans aucun doute. Suspect

"Bonjour, Machin !"
s'écria le jeune homme avec un grand sourire en bondissant vers le type pour lui serrer la main. "Je suis Elliot, mais on ne va pas s'appeler par nos prénoms parce que Machin ça te va bien. Bon, eh bien, je te fais visiter ? Enfin, je suis sûr que tu as déjà bien admiré la vue..."

Sans cesser de faire son faux sourire joyeux, il lui désigna Charlie puis, lui lâchant la main, il commença la visite guidée improvisée.

"Alors tu vois, ça c'est le salon" dit-il en hachant bien les syllabes comme s'il parlait à un demeuré. "Ce que tu vois là-bas, c'est la cuisine, et le morceau de bois devant toi, c'est la porte ! Mon second prénom c'est Jésus, alors va voir là-bas si j'y suis !"

Eh rapidement, il le poussa vers la porte, mais il ne lui obéit pas. Machin se retourna, dévisageant Elliot avec perplexité, puis Charlie, se demandant où il avait atterri. Quand il posa de nouveau les yeux sur Elliot, le jeune homme mima le fait d'ouvrir la porte, comme s'il lui expliquait comment faire. Puis, il leva les pouces dans sa direction, l'air de dire : "tu peux le faire !"

Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Charline V. Canterbury

Il ne faut pas surestimer le pouvoir de pardonner.

Charline V. Canterbury

Féminin AGE : 28
MESSAGES : 1373
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Silence radio [FE Charlie/Elliot] 20a56c0

COPYRIGHT : Nemo & Bazzart (♥)

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuin 30th 2010, 11:20

        Il était déçu??? Il était déçu? IL ÉTAIT DECU??? Non ce n’était pas possible, il s’agissait surement d’une mauvaise blague, c’était même obligatoire, il ne pouvait pas se permettre de faire la moral ainsi à une ex alors qu’il avait lâchement abandonné sans aucune explication au milieu d’une pièce gigantesque et glaciale? Elliot ne pouvait être aussi insensible et dénué d’empathie… Quoi que, il paraissait parfois tellement idiot qu’on pouvait aisément se poser des questions. Bref, le petit suicidaire était rentré sans attendre la moindre invitation de la part de son ex et il s’était mit à déambuler, cherchant quelque chose, sans doute cet homme dont il avait entendu la voix. Charline le regarda avec la bouche entrouverte et cette fois-ci on pouvait voir une certaine colère, un agacement sur son visage, car oui, elle l’était vraiment maintenant, il aurait du partir sans rien dire, peut-être aurait-il évité la catastrophe.

        « Je n’ai AUCUN compte à te rendre Elliot, tu n’a pas à savoir qui c’est et tu n’a pas à me faire la moral! J’arrive même à croire que tu ais osé le faire! »

        Oui elle couchait avec des hommes pour l’oublier, oui elle commettait surement des erreurs jour après jour, mais je vous pose la question : Et alors quoi? N’avait-elle pas le droit d’être imparfaite? Était-elle obligée de continuellement attendre un amour qui ne viendrait peut-être jamais? Devait-elle tout lui pardonner parce qu’elle l’aimait? Non et encore non. C’était lui qui était partie en trombe alors que leur amour renaissait comme par magie, c’était lui qui l’avait abandonné une nouvelle fois, alors elle n’avait en aucun cas besoin de s’expliquer et de donner une quelconque raison à tout ça. Il était sortit de sa vie le soir où il avait quitté la salle sur demande, car peu importe les raisons qui l’avait poussé à faire ça, ça ne changeait rien au fait qu’il était partie sans crier gare. La jeune femme ne répondit même pas à son ton sarcastique, le regardant toujours avec colère et indignation, elle aurait voulu lui jeter un truc à la figure mais au fond il ne le méritait même plus, car tout le monde savait : Charline ne frappait pas les gens par colère mais par amour…

        Puis Elliot commença à lui parler de la raison qui la pousser à fuir, une raison O combien absurde qui n’était qu’une excuse de plus aux yeux de Charline. Mais le pire dans tout ça, c’est qu’il se permettait de faire des remarques sur sa fille, sur la façon de l’élever, comme si il savait mieux qu’elle ce qui était le mieux pour Eulalie, comme si il était un meilleur parent qu’elle et ça, c’était une très mauvaise idée. Le visage emplis d’une colère indescriptible elle finit enfin par répondre.

        « Tu te moque de moi??? » Elle se mit à rire, un rire faussement joyeux bien évidemment. « Arrête de te lancer des excuse bidons à la figure, la seule personne à qui tu à pensé en fuyant c’est toi! Tu n’es qu’un lâche qui cherche à tout prix des moyens de fuir les relations qui demanderaient un minimum d’investissement! Tu n’es pas devun! Tu ne sais pas comment ma fille réagira dans dix ans! Tu ne sais pas comment JE réagirais dans dix ans! Tu ne sais rien, mais tu te persuade du contraire pour trouver de bonnes excuses, c’est pitoyable. »

        Toujours énervé elle enchaina.

        « Ne mêle pas ma fille à ça et ne me dit pas comment l’élevé! Elle est très heureuse et tu ne sais rien d’elle, alors ne l’utilise pas pour avoir le beau rôle. »

        Ho non, voilà que son Aurore sexuel se mêlait à la petite scène. Il sortit de la salle d'eau, tout pimpant, trop beau pour être vrai, comme si il était un preux prince charmant viril et brillant comme un diamant pur. Bref. Comme Charline s’y attendait Elliot se mit à faire un speech avec ce pauvre Balth’ qui ne comprenait rien du tout à ce qui se passait, jetant des regards inquiet à sa conquête d’un soir qui se contenta de regarder la scène d’un air blasé, levant parfois les yeux au ciel en secouant la tête. Puis quand son ex « demanda » a l’Aurore de quitter la pièce se dernier prit la parole en ne regardant que la Canterbury.

        ??? : « Hum… Je crois que je vais te laisser »
        Charline : « Désolé, je t’enverrais un hiboux plus tard »

        Pour seul réponse il déposa un baiser à la fois rapide et langoureux sur les lèvres de Charlie, lançant un regard peu avenant à Elliot avant de se diriger vers la porte et de partir après avoir attrapa son manteau. Toujours enroulé dans son drap la jeune femme fixa son ex, avec cet air indigné.

        « Imbécile… »

        Sans attendre une quelconque réponse la Canterbury se traina tant bien que mal vers sa salle de bain toujours enroulé par se draps immaculé. Une fois à l’intérieur elle ferma la porte, puis tout en commençant à s’habiller elle prit la parole, hurlant presque pour qu’Elliot l’entend bien.

        « Je n’arrive vraiment pas à croire que tu te permettes de faire ça après ce qui c’est passé! En plus tu joue les indigné alors que toi t’a du couché avec la moitié du pays depuis notre rupture! Moi non … Et de toute façon je n’ai pas à me justifier! Tu es le seul en tort à point c’est tout!!! Et puis qu’est-ce que tu veux de toute façon? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/terminer-charline-la-professeur-qui-tue-a-t326.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/charline- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/parce-que-mine-de-rien-j-ai-des-relations-t396.htm
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


Elliot E. McKee

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuin 30th 2010, 17:13

Elliot avait prévu que Charline se mette à crier. Il faut dire qu'il avait été loin. Trop loin ? Mmh... pas sûr. En tous cas, il ne regrettait rien. Il aurait même voulu ajouter quelques petites piques blessantes mais n'en trouva pas sur le moment. Il trouvait cela un peu fort qu'elle dise que c'était par lâcheté qu'il s'était enfui de la Salle sur Demande, alors qu'il venait justement de lui expliquer qu'il l'avait fait par altruisme. Franchement, elle ne comprenait rien à rien.

Il s'entêta intérieurement sur ses positions, mais la laissa parler, car c'était la moindre des choses vu tout ce qu'il venait de lui balancer. Mais quand Machin l'embrassa langoureusement avant de partir, il sentit ses ongles s'enfoncer dans sa peau, à travers le tissu de sa chemise. Envahi par une colère sourde, il les regarda sans ciller, même s'il aurait voulu pouvoir effacer cette vision cauchemardesque de sa mémoire. Quelle horreur ! Il avait l'air de s'y prendre comme un pied, en plus ! Lorsque Machin fut parti, il lança un regard noir à Charline qui se contenta d'aller s'enfermer dans la salle de bains après l'avoir traité d'imbécile. Elliot profita qu'elle ne le voyait pas pour coller un grand coup de pied dans la table, mais se mit aussitôt à sautiller en sentant une douleur fulgurante traverser son pied.

"Quel con ! Mais quel con !"
s'écria-t-il tout en grimaçant.

Il ne savait pas de qui il parlait au juste, de lui ou de Machin ? Sûrement des deux ! De tout ça, il eut du mal à prêter une oreille attentive aux paroles de Charline, mais il essaya tout de même. Il clopina jusqu'à la porte fermée et là, s'appuya contre tout en soupirant d'un air saccadé. Il donnait l'impression d'avoir couru un marathon. Shocked La jeune femme allait peut-être l'entendre respirer fort à travers la porte, mais qu'elle ne se fasse aucune idée, il essayait seulement de prendre le dessus sur la douleur. N'empêche, c'était dingue de penser qu'il finissait toujours en éclopé dès qu'il la voyait. Ses ecchymoses avaient pratiquement toutes disparues, hormis la très grande sur son abdomen qui lui arrachait encore de petites grimaces quand il se baissait. Et voilà qu'il s'était peut-être cassé le pied, eh bah dis donc...

En entendant l'accusation que Charlie avait faite contre lui, il s'insurgea sur le ton d'un gamin indigné :

"C'est pas vrai ! Je n'ai pas couché avec la moitié du pays ! Je... Je n'ai pas de statistiques à te donner mais je suis sorti avec un nombre de filles tout à fait proportionnel à celui de mon physique !"

Euh... hein ? Shocked La chaleur le rendait débile ou c'était naturel ? Shocked Lui-même ne savait pas très bien ce qu'il avait voulu dire par là. Peu importe, il enchaîna :

"En tous cas, essayer de rattraper le temps perdu avec des mecs totalement insipides qui ne savent pas comment ouvrir une porte, c'est carrément... pathétique ! Oui, je le dis et je le maintiens ! Tu es pathétique ! On dirait que tu as 16 ans ! C'est la crise d'ado de la trentaine !"

Calme. Doucement. Shocked ça serait bête de mourir jeune. Mais Elliot était téméraire, et de plus, une porte bien solide les séparait. De tout ça, il n'avait pas répondu à sa question, à savoir : "Qu'est-ce que tu veux, de toute façon ?" Oui, qu'est-ce qu'il voulait ? Shocked Pourquoi était-il venu ? Pour s'assurer que tout allait bien ? Idiot, c'était évident qu'elle n'irait pas bien. Suspect Pour la réconforter ? Non plus. De toute manière, il ne voyait pas comment y parvenir. Même lui offrir une villa avec vue sur la plage ne l'aurait pas aidée à remonter dans son estime. Il prenait conscience seulement maintenant qu'il avait cassé un truc entre eux, mais il ne savait pas quoi.

"Je veux..."

Il se tut, cherchant ses mots. Il posa son bras recourbé sur la porte et laissa tomber sa tête dessus, épuisé. Il était fatigué de ne dormir que 3 heures par nuit, fatigué de ne penser qu'à elle, fatigué de ressasser un passé détruit à jamais...

"Je veux que tu sortes de ma tête..."
murmura-t-il, les paupières closes. "Mais... AH !"

Perdu dans son délire romantico-débile, il ne s'était pas rendu compte que Charline était en train d'ouvrir la porte sur laquelle il s'appuyait. Il tomba de tout son long sur le carrelage de la salle de bains et se relevant, il balbutia :

"Je suis toujours à tes pieds, comme tu peux le voir !"

Un peu de second degré ne pouvait pas faire de mal, non ? Elliot lança un regard un peu plus doux que ceux qu'il lui avait réservés jusque là, mais sans succès. Elle n'avait pas l'air d'apprécier l'humour.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Charline V. Canterbury

Il ne faut pas surestimer le pouvoir de pardonner.

Charline V. Canterbury

Féminin AGE : 28
MESSAGES : 1373
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Silence radio [FE Charlie/Elliot] 20a56c0

COPYRIGHT : Nemo & Bazzart (♥)

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuillet 4th 2010, 15:16

        IHo mais quel boulet celui-là! Franchement! Pourquoi fallait-il qu’il répond un truc aussi débile que ça? Un « Non c’est faux je n’ai couché avec personne » aurait été bien plus apprécier que cette débilité sur la proportionnalité lier à son physique avantageux. Certes il était beau, bon d’accord c’était un dieu grecque vivant avec un sourire ravageur et tellement magnifique, mais ce n’était pas une raison pour faire ce genre de réponse! En entendant cela Charline ne pu s’empêcher de grimacer et de retenir des jurons plus gros les uns que les autres, en faite elle se contenta de les murmurer dans sa barbe tel une vielle mémé bougon, ce qu’elle était à cet instant. Attendez, il venait de la traiter de « fille pathétique »??? Mais pour qui il se prenait se petit joueur de bingo du dimanche!!! C’était lui qui s’était taper l’Angleterre après leur rupture, c’était lui qui avait donné rendez-vous à une blonde stupide pour faire on ne sait quoi avec qu’elle, enfin si on le sait mais on ne le dira pas, c’était lui le pathétique dans cet histoire! Après tout il faut bien admettre que Charline savait choisir ses lots de consolation, un membre imminent du ministère, un aurore et même un joueur célèbre de Quidditch ! Ses conquêtes étaient loin d’être insipide et tout en enfilant sa robe noir avec difficulté -trop énervé pour se rendre compte que la mettre par la tête c’était plus compliqué qu’autre chose- elle répondit toujours en hurlant pour se faire entendre.

        « Non mais je rêve je vous jure!!!! Tu te tape uniquement des blondes à fortes poitrines et c’est moi qui aie des critères de sélection pathétique??? Ben voyons ! Imbécile, imbécile! »

        Tout en disant cela elle réussit finalement à enfiler cette foutu robe cintré noir, qu’elle trouva d’ailleurs un peu trop décolleté en se regardant dans le miroir, faudrait pas qu’Elliot s’imagine quoi que se soit, du genre « Tu mets une robe décolleté pour rendre dingue », non pas du tout, ce n’était pas son genre. Tout en se recoiffant Charline écouta la suite des dires de son ex, ils étaient plus sincères ou tout du moins plus sérieux et ça la perturbait assez en vérité même si elle se persuadait du contraire en remettant une mèche correctement, d’ailleurs pourquoi prenait-elle la peine de faire ça??? Généralement elle ne faisait jamais autant de prêchi prêcha même pour lui, elle se sentait toujours belle, peu importe son apparence, mais à cause d’Elliot elle doutait, elle doutait d’elle-même et c’est surement pour ça qu’elle lui en voulait autant … Allez, que diable, un peu de courage! Elle décida de s’ébouriffer un peu les cheveux, tout du moins de les laisser à la sauvage avant d’ouvrir la porte et là Elliot tomba littéralement à ses pieds. En entendant son humour pas du tout mal placé la jeune femme ne pu s’empêcher d’afficher un visage blasé avant de répondre.

        « Très amusant… »

        Elle le contourna sans même l’aider à se relever avant de s’asseoir sur son lit en croisant les bras l’air toujours énervé, elle finit par prendre la parole de nouveau.

        « Tu veux que je sorte de ta tête? J’en ai autant à ton service… Tu m’as abandonné une première fois mais je les accepté parce que je savais que tu passais un mauvais moment et puis j’étais persuadé qu’on se remettrait ensemble… Mais là … Tu m’as lâchement laissé tomber… Tu m’as laissé par terre comme une vielle chaussette… Tu ne m’as même pas dit un mot… Tout ça à cause d’une stupide image qui t’es venue à la tête… T’es un idiot, tu cherche toujours des excuses pour pas qu’on se remette ensemble… Je pensais sincèrement que tu ressentais encore des choses pour moi, mais maintenant… Je suis presque sur que tu ne m’aime plus… Mais je préférais que tu me le dise clairement … »

        Elle le regarda avec un regard sévère et sérieux, là elle attendait une réponse, pas une simple excuse du genre « Il me faut du temps », elle ne s’en contenterait plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/terminer-charline-la-professeur-qui-tue-a-t326.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/charline- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/parce-que-mine-de-rien-j-ai-des-relations-t396.htm
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


Elliot E. McKee

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuillet 4th 2010, 16:14

Quoi ? Shocked Comment ça il se tapait que des blondes ? Shocked Même pas vrai ! affraid C'était totalement faux ! Et puis d'abord, comment aurait-elle pu le savoir ? L'espionnait-elle ? Shocked Bon sang, c'était censé être lui le détective privé ! Aurait-il pu ne pas voir qu'il était suivi et observé ? Si jamais ça se savait, son boulot allait perdre une sacrée renommée (déjà qu'il n'en avait pas beaucoup ! ^^). Son coté parano avait pris le dessus sur son bon sens, et il resta pantois un court instant, incapable de parler, fusillant Charline du regard. Elle pouvait courir pour avoir un regard tendre, maintenant. Suspect En même temps, il ne put s'empêcher de l'observer attentivement après s'être relevé. Sympa la robe. Silence radio [FE Charlie/Elliot] 291904 Il se demanda un court instant si elle l'avait mise rien que pour lui, mais en sentant la colère qui se dégageait d'elle, il trouva la réponse tout seul. Il la vit s'assoir sur le lit et fit un pas pour la rejoindre, mais comprenant que ce n'était vraiment pas la chose à faire pour l'instant, il resta debout, les mains dans le dos, se balançant d'avant en arrière pour se donner un style. Drole de style, entre nous. scratch

"Bon ok, je t'ai laissée tomber, mais j'avais de bonnes raisons. Là, à l'instant, je suis aussi tombé par terre et tu ne m'as pas aidé, alors je vois pas pourquoi tu en fais toute une histoire. On pourrait pas dire qu'on est quitte ? ça changerait..."

Ici git Elliot, beau mec, mort prématurément. Il vit sa mort arriver tout en s'entendant dire ce qu'il avait osé proférer, mais, comme dans un cauchemar, il ne maitrisait plus rien, et surtout pas ses paroles ! Pour éviter que Charline n'attrape sa baguette ou tout autre chose susceptible de le tabasser, il courut jusqu'à elle et serra ses mains dans les siennes pour l'empêcher de faire un geste. D'un autre point de vue, ce geste pouvait être interprété très différemment, et le jeune homme, indécis, ne sut plus vraiment quel sens il voulait lui donner au départ.

En plus, il s'aperçut trop tard qu'il s'était agenouillé devant elle. ça faisait louche. Shocked Très louche, même. Tant pis, il ne bougea pas, au point où il en était... Il la regarda dans les yeux, cherchant à adoucir le regard sévère de la jeune femme, mais son air un peu perdu n'aidait pas vraiment. Il resta un court instant silencieux, serrant un peu moins fort ses mains dans les siennes pour ne pas lui faire mal, et déclara finalement, tout en fixant ses doigts fins :

"On dirait les doigts d'Eulalie, mais en plus grand. ça te fait pas bizarre d'avoir une mini-toi ?"

Non mais qu'est-ce qu'il faisait, là ? En tous cas, on ne pouvait pas dire qu'il n'était pas un pro pour changer de conversation ! Il leva les yeux vers Charline avec un petit sourire tout mignon tout gentil, que la jeune femme gela de son simple regard. Alors, Elliot prit un air sérieux et décida de jouer cartes sur table. Il avait déjà tout bousillé, donc autant aller jusqu'au bout !

"Tu t'attends à ce que je te dise que je ne ressens plus rien pour toi ? Oui, c'est vrai que ça serait facile de dire ça, mais je ne peux pas. Je sais que ça t'emmerde à ce point, mais je t'ai dans la peau et ce n'est pas un simple tatouage qui s'en va à l'eau ! C'est un truc qu'on a gravé dans ma chair, ça va mettre longtemps à partir, peut-être que ça restera toujours. Une petite part de toi qui sera en moi. C'est comme quand tu as une maladie incurable, tu ne sais pas si un jour tu en seras guéri. Tu sais, comme la syphilis, ou des hémorroïdes..."

Il se tut subitement, le temps d'encaisser ce qu'il venait de lui expliquer. Il venait vraiment de parler d'hémorroïdes ? Shocked Il eut un instant de flottement total, se rendant compte qu'il avait comparé leur relation à une maladie honteuse et douloureuse ! Un jour, il faudrait vraiment qu'il apprenne à organiser ses idées avant de parler. Il se cramponna aux mains de Charline pour l'empêcher de se dérober, pour tenter de contrôler ne serait-ce qu'une partie de cette situation carrément foireuse !

"Je suis sur que tu veux pleins de choses que je ne peux pas te donner ! Genre, je suis sure que tu veux te marier ! A l'église, en plus ! Tu vois le truc, c'est que je ne suis pas croyant, et je déteste les curés, ils me font peur ! Enfin c'est pas le sujet... Je sens que je pourrai te demander de m'épouser, pour te garder si je sens que tu m'échappes, mais... En fait oui, tu veux m'épouser ?"

Et, sans réfléchir une seule seconde à la portée de sa phrase, il la regarda avec un grand sourire légèrement paniqué. C'était Elliot ça, impulsif. Carpe Diem.

Imbécile. Suspect

Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Charline V. Canterbury

Il ne faut pas surestimer le pouvoir de pardonner.

Charline V. Canterbury

Féminin AGE : 28
MESSAGES : 1373
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Silence radio [FE Charlie/Elliot] 20a56c0

COPYRIGHT : Nemo & Bazzart (♥)

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuillet 4th 2010, 17:25

        Non mais franchement, il était sincèrement suicidaire ce type! Oser dire qu’ils étaient quitte revenait à dire que son abandon humiliant n’était qu’une petite chute sans importance qu’on peut oublier comme si de rien n’était. Hors de question, il méritait le bucher pour avoir penser une tel chose et elle comptait bien le lui dire. Malheureusement Elliot fit une chose à laquelle elle ne s’attendait pas vraiment, il s’approcha de Charline avant de se mettre à genoux en prenant ses mains dans les siennes, surement voulait-il l’empêcher de se faire frapper, car à cet instant c’est se que la jeune femme aurait fait. Elle rêvait d’attraper se bouquins non loin pou le lui lancer à la tronche ou se mettre à la tabasser comme une malade, une pensée assez glauque je vous l’accord mais que voulez-vous, se type la rendait vraiment folle et pas de la meilleur manière qui soit. Pire encore, il se mit à parler d’Eulalie, changeant radicalement de discussion encore une fois, à croire que c’était son truc de faire ça. Non mais je vous jure, pourquoi fallait-il qu’il soit aussi idiot dans ce genre de situation??? Il ne pouvait juste rester dans la conversation sérieuse au lieu de parler d’Eulalie et son magnifique petit doigt? Et puis qu’est-ce qu’il entendait par « une mini-toi » ? Il entendait par là que sa fille était aussi violente qu’elle? Bon d’accord elle déformait tout mais là elle était tellement énervée qu’elle n’arrivait pas vraiment à raisonner avec logique.

        « Une mini-moi? Tu veux dire une fille aussi chiante, violente et idiote que moi? »

        C’est vrai, elle avait pété son câble, mais là Elliot l’avait vraiment rendu pus cinglé qu’elle ne l’était. Charline était juste devenue folle ou tout du moins plus que d’habitude, terrible je sais, mais que voulez-vous, quand un homme vous abandonne comme ça, comme si ce n’était qu’un jeu, ça pouvait vous rendre vraiment… Cinglé.

        Non en faite je retire, maintenant elle venait de perdre le peu de raison qui lui restait en entendant les dires de son ex. Il venait de lui avouer clairement qu’il était amoureux d’elle et là il n’y avait pas d’erreur possible, Charlie ne pouvait pas avoir mal comprit ou mal interprété ses dires, mais pourtant la jeune femme avait tout de même du mal à croire tout ce qu’il venait de dire. Non pas qu’Elliot était un menteur, mais c’était tellement inattendu, tellement incroyable d’entendre ça de sa bouche. La pauvre Prof ne pu s’empêcher de le regarder avec la bouche entrouverte, presque choqué par tout ça, elle aurait voulu simplement y croire mais elle avait tellement peur qu’il lui refasse le même coup qu’une semaine auparavant…

        Saperlipopette! Qu’est-ce qu’il venait de dire là? Il venait de parler de mariage? NON, il venait de la DEMANDER en mariage!!!!!! Les yeux écarquiller la Canterbury ne su quoi répondre, c’était la première qu’il lui faisait une telle demande, certes d’autres hommes lui avait proposé de se marier, mais pas LUI!! Ca ne pouvait pas être sincère, non non non, et puis franchement, Charline ne croyait pas vraiment au mariage et elle était loin d’être croyante, c’était avant tout une sorte de scientifique si l’ont peut dire alors croire à une force cosmique invisible ce n’était pas son truc. Toujours choqué elle répondit, de façon toujours un peu surpris.

        « Quoi? Tu veux m’épouser?? QUOIIIIII??? »

        En répétant ses mots à hautes voix la jeune femme se rendit compte de la gravité de la situation et la surprise laissa place à une colère noire! Elle retira ses mains de celle de son ex, se levant brusquement du lit en faisant les cents pas, la main sur la tête et en marmonnant dans sa barbe encore une fois. Impossible. Il avait du boire avant de venir… Se droguer, avaler une potion de stupidité, comme si il en avait besoin… Après une minute de marche rapide Charline fixa Elliot avant de prendre la parole avec un ton vraiment énervé.

        « Tu es complètement fou ou quoi!!! On ne demande pas en mariage une femme juste pour être sur de pas la perdre, juste sous une impulsion du moment! » Son ton prit une tournure plus douce, moins agréable. « Et puis je ne suis pas croyante, je ne veux pas de mariage dans une église, je ne suis même pas sur de vouloir un mariage en blanc, en fait je ne suis même pas sur de vouloir me marier tout court… A mes yeux … L’amour n’a pas besoin d’être bénis par qui que se soit, je n’ai pas besoin d’une signature sur un bout de papier ou quoi que se soit pour prouver… Que j’aime quelqu’un… Je ne partirais pas sauf si tu me le demande… T’a pas besoin de me demander en mariage pour me retenir… Tu ne comprends toujours pas que je t’aime et que je ne compte pas partir! »

        Encore une fois Charline se sentait mal d’avoir avouer ses sentiments alors que ce n’était que la vérité. Pour être honnête elle aurait voulu taper dans quelques choses à cet instant, jeter un vase par terre, ou lancer des assiettes à travers la pièce, mais elle ne voulait pas paraitre encore violente devant lui, car oui, elle essayait de se contenir un peu depuis qu’il l’avait accusé d’être une personne… Qui s’exprime avec ses mains diront nous…. Ho et puis crotte!! Son discours finit la jeune femme attrapa un magazine non loin avant de le lancer en direction d’Elliot , bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/terminer-charline-la-professeur-qui-tue-a-t326.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/charline- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/parce-que-mine-de-rien-j-ai-des-relations-t396.htm
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


Elliot E. McKee

Féminin AGE : 30
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitimeJuillet 4th 2010, 18:17

Elliot songea que Charline avait le don de tout dramatiser. Il lui parlait gentiment de sa fille pour tenter de lui rappeler quelque chose de sympa et pour l'apaiser, et tout ce qu'elle trouvait à faire, c'est donner un autre sens à ses paroles ! Elle était gonflée ! Elliot ne se laissa pas envahir par l'amertume, car il était quelqu'un de relativement calme, aussi se contenta-t-il de répondre :

"Par 'mini-toi', j'entendais qu'elle était très réussie. A ton image, quoi ! Faut pas te sentir agressée dès que je parle ! ça m'arrive de dire des compliments !"

Il lui fit un autre sourire, plus amusé qu'autre chose, mais après sa demande en mariage, il s'aperçut à sa réaction que ce n'était vraiment pas la chose à demander. Cela n'aurait pas été différent si elle s'était transformée en dragon sous ses yeux ! Shocked Il vit l'ouragan se lever, mais lui préféra glisser souplement vers le lit pour s'assoir. Il regarda Charline faire les cent pas, très perturbée par cette demande, et il commença seulement à saisir l'envergure de sa question. C'était beaucoup plus important que de demander "Tu veux sortir te promener ?" ou "Tu reprendras un verre ?" Non là, c'était THE question ! Une question que l'on pose lorsqu'on est sur de ses sentiments, sur de la fille, sur de tout en fait. Bon sang, Elliot, réfléchis avant d'agir ! D'un coté, il était certain que Charline était la femme qu'il avait attendu pendant longtemps, mais il n'envisageait pas de se faire passer la corde au cou pour autant ! C'était plutôt extrême ! Il se mit à guetter la moindre de ses réactions, priant intérieurement pour... Pour quoi, en fait ? Que voulait-il ? Que ferait-il si elle disait non ? Oh, et si elle disait oui ? Shocked Quelle était la pire alternative ? Pourtant, il savait qu'il tenait à elle, il en était persuadé (d'ailleurs, le fait de voir Machin collé sur sa bouche l'avait mis dans une fureur noire) et il était pret à tout pour la garder. Tout plutôt que d'assister à son mariage avec Machin.

Bien sur, elle se mit à crier. Ce qui était bien normal. Dans tout ce méli-mélo, il comprit que la réponse était non. Il ne l'avait pas regardée pendant qu'elle parlait, car il pensait la mettre mal à l'aise, et il fit une grimace piteuse qu'il garda pendant un long moment, face au mur, même quand la jeune femme lui envoya un magazine sur la tête. C'est à cet instant-là qu'il décida de se lever. Il fit quelques pas incertains, cherchant ce qui était le mieux à faire, et, les mains dans les poches de son jean, il risqua un regard vers elle pour lui dire :

"Je ne te demanderais jamais de partir. C'est... c'est moi qui m'en vais."

Il avait parlé avec un ton hésitant, cherchant une seule raison de rester, et comme il en trouva mille il préféra se diriger vers la porte d'entrée. En abaissant la poignée, il ne savait pas si Charline l'avait suivi, mais il s'en doutait. Il la ressentait partout où il allait, alors à seulement quelques mètres de lui, c'était facile...

"Si je reste, il va se passer la même chose que d'habitude : on va se frapper et on va s'embrasser" dit-il tout en fixant la porte. "Je préfère partir parce que le magazine, c'était le coup d'envoi. C'est pas que je n'aime pas t'embrasser, c'est juste qu'on va encore se faire du mal. C'est mieux si j'empêche ça... Je suis désolé d'être venu pour rien. Enfin, il te reste les muffins !"

Il désigna le carton de pâtisseries qu'il avait posé sur la table basse, puis, ouvrant la porte d'un geste las, il se tourna juste assez pour lui faire un petit signe triste de la main. Il ne savait toujours pas comment dire au revoir à son ex. Faudrait qu'il lise des livres sur le sujet pour savoir enfin comment se comporter !

Il disparut derrière la porte et une fois dans le couloir, il s'adossa contre en poussant un long soupir. Il ne savait vraiment plus où il en était, mais ce qui était certain, c'est qu'il avait été sacrément désespéré pour la demander en mariage ! Il ne put s'empêcher d'imaginer ce qui se serait passé si elle avait dit oui. Une image fugitive s'imposa à son esprit, une douce vision de lui attendant devant l'autel alors qu'elle traversait l'allée centrale, belle à en mourir. Il resta quelques secondes à rêvasser avec un demi-sourire, puis secoua la tête. C'était pas le moment de flancher. Après tout, il avait bien mis un terme à tout ça, pas vrai ? Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Contenu sponsorisé




Silence radio [FE Charlie/Elliot] Empty
MessageSujet: Re: Silence radio [FE Charlie/Elliot]   Silence radio [FE Charlie/Elliot] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence radio [FE Charlie/Elliot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Sénat menacé d’autodissolution [Radio Kiskeya]
» Radio Potin aux Trois Balais
» charlie weasley - i know you like I know all about dragons
» Elliot - croisé spitz - né en 2009 - SPA FORBACH - DECEDE
» Mais où est Charlie & Co ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : Le Château Poudlard, ses environs et les Boutiques :: Endroits du Château :: Autres lieux-
Sauter vers: