Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]

Aller en bas 
AuteurMessage
Briséis C. Ferguson

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

Briséis C. Ferguson

Féminin MESSAGES : 136
DATE D'INSCRIPTION : 17/08/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 45803003_copie

COPYRIGHT : H.elly

Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Empty
MessageSujet: Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]   Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Icon_minitimeAoût 21st 2010, 15:07

Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Alexpettyfer2 Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 63

Bastian Krüger & Briséis Ferguson

Le jour ou la connerie est tombé du ciel, on n' avait pas de parapluie, on s'en est prit pleins la tête !





Briséis avait passait toute ses soirées depuis le début de la semaine dans la salle de retenue, comme d’habitude me direz vous et bien sure la cause est généralement Bastian. Oui ces deux là quand ils sont en cour ensemble ils n’écoutent pas et perturbe la classe, de vraie gosse en gros. La maturité ? Oui ils connaissent cela mais pas pendant leurs gros moments de délire. Il ne faut pas dire que Briséis n’a que des retenues en compagnie de Bastian non, mais seulement la plupart qu’on lui donne sont quand elle est en sa compagnie. Il fallait avouer que sur ce coup là les jeunes gens ont fait un sale coup. Elle se rappelle de ce pari qu’il lui avait lancer il y a une semaine … il n’était pas vraiment dans leur habitude de ce lancer des pari mais ce jours la Bastian avait était joueur et lui avait demander d’aller voir Russard et de lui dire c’est quatre vérité en face …. Bien évidemment Briséis avait hésitait un grand moment avant de se lancer dans cette mission suicide. Mais elle l’avait fait, elle avait pris sont courage à deux main quand, devant les Serdaigle et les Serpentard elle avait commencer un discours mémorable :

« Monsieur Russard je vous trouve particulièrement pitoyable, vous n’avez décidément pas de vie. Je crois que votre vie se résume a gueuler sur les élèves et a vous occuper de Miss Teigne, car bien sure c’est le seule être au monde qui veuille bien de vous et encore je suis sure que si elle pouvait partir elle le ferait sans hésitait ! Votre accoutrement est grotesque et petit conseil : il faut arrêter de tourner autour de Mme Pince car petit 1 tout le monde sait que êtes littéralement éperdue d’elle et de 2 elle ne vous apprécie guère je suis sure qu’elle préfère passait tout une nuit avec des gnome baveux plutôt qu’une heure avec vous, ben oui faut se faire une idée mon vieux ! Une dernière chose : il faudrait vraiment penser à prendre un bain car vous empesté enfin je dis ça je dit rien … »

Personne ne l’avait coupé pendant sa tirade même pas Russard qui la regardait avec ses petits yeux globuleux. Briséis tourna les talon et se mit à courir vers la porte pour pouvoir fuir à l’esprit vengeur du concierge, à peine fut elle sortit qu’elle entendit son nom gueuler par sa victime. Sa tirade ne fut pas sans conséquence : elle avait gagner le droit de passer toute ses soirées jusqu'à la fin du semestre en retenue le rêve en gros … Les paroles de Briséis envers Rusard furent très vite connut de tout les élèves, certains en rigoler encore et presque tous la félicité, la prenant pour un héros. C’est vrai que le côté je remet en place Russard avait était plaisant mais le côté je passe toute mes soirées avec lui en retenue pendant un semestre l’était un peut moins. Surtout que par la suite elle reçut une lettre de ses parents lui affirmant que pour les vacances ce n’était pas la peine de préparer ses bagages pour partir une semaine au Canada chez sa cousine, ils partiraient sans elle. Elle avait était énervé et en plus de cela elle n’avait pas vue la personne qui lui avait lancer ce fichue pari. Non elle ne le voyait plus depuis l’altercation avec Russard ou du moins elle ne lui avait pas parlé car à chaque fois qu’elle le voyait ou il était en compagnie féminine, ou avec certain de ses amis Serpentard. Il lui en devait bien une celui la tient !

Un samedi vers la fin d’après midi elle décidas d’aller se changer les idées et prendre un peu l’air, car ces temps ci elle passer beaucoup plus de temps en retenue et en cours que dehors. Les seules moments de libre qu’elle pouvait avoir elle les passer à la bibliothèque car avec ses retenues elle n’avait plus le temps de faire ses devoirs. Il fessait assez chaud pour une fin de journée et se mit en short avec un top bleu qui fessait ressortir le bleu azur de ses yeux. Pour les chaussure elle avait opté pour des mini ballerine qui valait un sacret paquet d’argent mais dés que sont regard s’était posé sur celle-ci dans le magasin, elle sentit alors une sorte d’alchimie entre elle et ces ballerines (peut être qu’elle exagérait un peu sur le coup). Elle commençât à se regarder dans le miroir pour regarder sa coiffure qui fessait assez tache, elle n’était pas tellement coiffer, elle avait d’énorme cerne dus au retenue et au travaille qu’elle fournissait. Elle n’avait même plus le temps d’aller faire du shoping, ce qui la rendait encore plus de mauvais humeur, c’est pour cela sans doute que certain de ses amis l’évitait, évitant ainsi son humeur massacrante et une querelle inévitable car oui quand Briséis n’est pas bien elle se défoule sur les gens !

C’est d’un pas lent qu’elle se dirigeât vers sont endroit préféré : le toit. En vérité c’était l’endroit ou généralement Bastian et Briséis se rendait pour préparer des coups ou rire ensemble tout simplement. Comme d’habitude elle ne trouva pas son chemin et mis bien une heure pour se atteindre le toit. Elle fut surprise de voir une silhouette accoudée sur le bord en regardant vaguement à l’horizon. Briséis sus directement qui était cette personne et avait une monstrueuse envie de le faire tomber du toit ben quoi il n’y avait pas de témoin pour l’accuser de quoi que ce soit ? Elle retint son envie car elle se disait que plus personne ne la ferait rire dans certain cour et se contente de dire dans un souffle :

« Alors tu n’est pas avec l’une de tes nombreuse prétendante ? »
Revenir en haut Aller en bas
Bastian L. Krüger

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

Bastian L. Krüger

AGE : 25
MESSAGES : 213
DATE D'INSCRIPTION : 19/07/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Mini_711491toy_story

COPYRIGHT : Miss Me

Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Empty
MessageSujet: Re: Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]   Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Icon_minitimeOctobre 7th 2010, 21:32

Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Brittany_snow_009 Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 4

Bribri & Basti
LE DUO DE CHOC


« Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

Ah ouais, mais nous on fait les deux, en fait... Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 369999




    Aaah Briséis, Briséis... Ou Bribri comme Bastian aimait l'appeler.
    S'il y en avait bien une qui le faisait rire à en mourir, c'était bien elle. Une Serdaigle, oui, fille d'on-ne-sait-qui, mais peu importe. Peu importe le sang, peu importe la maison. Elle est juste géniale, et il l'adorait. Il adorait toutes ces heures en cours à papoter et rigoler, se moquer d'un tel ou d'un autre, de faire voler des oiseaux en papier, de faire des bruits d'animaux en plein cours, de se faire engueler, séparer, ré-enguler, expulser, punir, coller... Mais peu importe, ces heures de joies n'avaient pas de prix. D'autant plus qu'à part lors des cours, Bastian et Briséis ne pouvaient pas souvent se voir. Et oui, les fréquentations pas tout à fait les mêmes, les cours, les devoirs, les... retenues, oui oui vous ne l'aviez pas remarqué encore ?
    Et il se trouve que depuis une semaine maintenant, Basti n'avait plus vu Bribri, car cette dernière passait toutes ses joyeuses soirées avec ce cher Rusard. Et la faute à qui ?
    Ah mais non, c'est pas du tout de la faute de Bastian, qu'insinuez-vous donc là ? Il n'a rien fait ! Il est pur comme euh... de l'or !
    Nan c'est pas vrai, c'est une blague... En effet, c'est bien la faute de Basti si Briséis a écopé de plusieurs mois de retenue. Oui, plusieurs mois, votre oreille ne vous a pas trompé...
    Il y a plus d'une semaine maintenant, Bastian et Briséis étaient occupés à écrire des mots rigolos sur la robe de sorcier de leur voisin de devant, au lieu d'écouter les très intéressantes paroles de leur professeur. C'est alors que Bastian avait eu une idée. Briséis et lui ne s'étaient encore jamais lancé de pari, faisant leurs coups en double, il faut dire que c'est toujours plus marrant à deux. Mais, il ne savait pas pourquoi, il avait eu envie de la mettre à l'épreuve.
    Ouvrant des grands yeux illuminés, un sourire filou sur les lèvres, il s'était tourné vers Brirbri, qui écrivait « Bulbe » en rose sur la robe du garçon, et lui avait dit :

    Bastian - « Cap d'aller dire ses 4 vérités à Rusard ? En direct live, en plein dans la face ? »

    Et voilà, c'était la fin.
    Évidemment, Briséis avait accepté, après mûre réflexion bien sûr. Peut-être avait-elle tenté de résister à la connerie, de faire la fille sérieuse, mais c'était bien trop difficile. La connerie vous rattrape toujours de toutes manières.
    Et elle l'avait fait, c'était ça le mieux en plus. Le plus top. Le plus drôle.
    Oh oui, c'était un moment mythique, qui restera gravé à jamais dans l'histoire de Poudlard, c'était sûr. Après cela, les élèves l'avaient érigée en vrai héroïne, sa tirade avait fait le tour de l'école. Bastian s'était même étonné de voir que La Gazette n'avait pas fait dépêcher un journaliste pour couvrir l'évènement. A quand la statue à la mémoire de Briséis C. Ferguson dans le Hall ? C'était une idée à soumettre à Dumbledore, lui qui avait toujours des idées si loufoques...
    D'ailleurs, le côté « Regardez-moi » de Basti avait été un peu jaloux au début de la réussite de Briséis. Il ne cessait de rappeler aux élèves qui parlaient de la nouvelle que Briséis était une de ses meilleures amies et que c'était lui qui était à l'origine du pari. Eh oui, que voulez-vous, on ne change pas. Mais bon, c'était Briséis, et il était très content pour elle, avait voulu lui sauter dans les bras pour la féliciter. Mais... Faut dire que Bribri a bien senti le fameux revers de la médaille. Rusard n'avait pas été très content d'entendre Briséis lui asséner ses quatre vérités devant tout le monde. Pas content de les entendre tout court d'ailleurs. Et il avait foutu des années de retenue à Briséis.
    Cette dernière était débordée, entre les cours, les devoirs, les retenues... La pauvre quand même. Basti aurait voulu la voir, pour lui remonter le moral, et rigoler aussi. D'après ce qu'il avait apprit, elle était d'une humeur massacrante depuis quelques jours. Elle était comme lui, elle ne supportait pas de ne pas avoir de temps libre.
    Mais d'un côté, il l'évitait un peu, car il sentait qu'il allait ramasser... Elle allait sûrement le remercier très amicalement pour ce stupide pari...
    Enfin, il n'empêchait qu'il voulait la revoir, très vite. Oui, elle lui manquait, elle et sa petite bouille blonde, ses yeux bleus pétillants, ses phrases qui veulent rien dire, ses blagues pourries, et sa façon de dire des choses totalement hors-sujet et dont on se fout royalement. C'était juste génial, et ça lui manquait.

    C'était samedi, en fin d'après-midi, et Bastian ne savait quoi faire, il pensait à vrai dire à Briséis. Comme très souvent en ce moment. Il avait passé l'après-midi dans le parc avec Seraphina, repoussant sa tonne de devoirs à... boh, quand il le faudrait vraiment, quand ce sera très urgent. Basti était toujours plus efficace dans l'urgence, mais en fait c'était surtout car il était très fainéant en ce qui concernait ce qu'il n'aimait pas. Et tout les cours sans exception étaient bon derniers sur la liste de ce qu'il aimait.
    Voyant que la courbe du soleil décroissait dans le ciel, qui prenait une teinte orangée, sentant le vent frais dans ses cheveux, il s'était dit que cette soirée serait superbe. Une soirée où il faisait bon être sur les toits. Plus particulièrement le toit. Le point de rendez-vous de Bribri et lui. Là où ils riaient en regardant les gens dans le parc, où ils préparaient leurs coups sous les étoiles ou le soleil, là où ils avaient aussi les discutions les plus profondes et sérieuses, surtout lors de soirées comme celles-ci.
    Il grimpa jusque là-haut, sans réel problème pour s'orienter. Pas comme Briséis, mais bon, il ne valait mieux pas s'étaler sur cette question... Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 291904
    Lorsqu'il fut arrivé, il inspira longuement. L'air était tellement bon ici, pur, revigorant. Il regarda autour de lui, époustouflé par le paysage. Ils avaient tellement de chance d'être ici, tout était tellement merveilleux... Il n'aurait donné sa place pour rien au monde.
    Le soleil couchant était une vision fantastique, colorant le paysage de reflets dorés, lui confiant des teintes inédites et si différentes du reste du temps. Il s'accouda au bord, fermant les yeux, sentant le léger vent caresser son visage... Il ne pensait à rien, il ne faisait qu'écouter son bonheur, que ressentir la nature autour de lui.
    Bastian rouvrit ses yeux, admirant le paysage. C'était un moment magique. Il faudrait qu'il fasse découvrir ça à Seraphina...
    Si seulement Briséis était là... C'était leur moment, d'habitude...

    Briséis - « Alors tu n’est pas avec l’une de tes nombreuse prétendante ? »

    Franchement, Bastian faillit tomber du haut de la tour.
    Nan mais c'ést vrai, il n'avait pas entendu Briséis arriver, et sa voix avait brisé le calme si subitement...
    Passé la surprise, il se tourna vers elle et eut un grand sourire. Enfin, elle était là !

    Bastian - « Briséis ! C'est bon de te revoir ! »

    Il alla vers elle et la prit dans ses bras, en riant. Il ne savait pas vraiment comment elle allait réagir, mais il aimait bien l'embêter.
    Il retourna s'accouder au bord, invitant Briséis à le suivre.

    Bastian - « Eeh non, je suis avec toi maintenant c'est mieux tu trouves pas ? D'ailleurs je suis monté ici car j'étais poursuivi par une meute de groupies en délire, c'était plutôt terrifiant si tu veux mon avis... »

    Il tourna la tête vers elle, affichant une de ces grimaces de douleur qui sonnait horriblement faux. En fait, il réprimait un rire. Parce que, oui, il n'y avait rien de drôle, mais rien que le fait d'être avec Briséis lui donnait envie de rire à l'avance.
    Stupide ? Non, génial !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/bastian-debarque-pour-le-meilleur-et-pour-le-pire-fini-t1468.htm#18538 http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/les-rp-s- http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/bastian-fait-son-menage-mais-vous-aime-toujours-autant--version-2-t4986.htm http://www.harry-potter-forum.com/chemin-de-traverse-f31/deux-cousins-un-elfe-la-pluie-et-un-chemin-vide-fe-avec-milo-t1610.htm
Briséis C. Ferguson

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

Briséis C. Ferguson

Féminin MESSAGES : 136
DATE D'INSCRIPTION : 17/08/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 45803003_copie

COPYRIGHT : H.elly

Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Empty
MessageSujet: Re: Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]   Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Icon_minitimeOctobre 28th 2010, 21:20

Briséis était maintenant encerclé dans les bras puissant de Bastian qui ne lui laisser à vraie dire pas beaucoup d'air, elle avait faillit s'étouffer ! Elle c'était dit qu'elle elle allait tenir dans sa résolution de lui boudé mais c'était difficile ... Surtout qu'il avait à chaque fois les bonnes tactique pour faire culpabilisé la belle blonde et la faire revenir vers lui en souriant. Il utilisé généralement l'air de chiens battue qu'il lui va à ravir et tout était repartit pour un tour ! Elle le regardait attentivement partir d'un pas nonchalant vers le coin qu'il venait de quitter et le lui lanças un regard sérieux qui voulait dire "Je te boude un point c'est tout". Mais elle n'y arrivait pas comme à son habitude. Il venait de lui lançait une réplique typiquement bastianaine et fis une moue qui réprimait un rire. Elle fis un grand sourire et s'avança vers lui pour se positionné à sa droite. elle aimait le toit, elle aimait passer des moments seule ou avec lui en regardant les étoiles. Car elle essayé chaque soirs de les regarder ces étoiles qui étaient chers à son coeur. Elle se disait qu'il y avait bon nombres de personne qui ne regardait pas les étoiles et qui passait dans les rue le soir sans faire attention à un spectacle inoubliable. Le spectacle de la vie en quelque sorte. Et cela personne ne le comprenait à part Bastian évidemment. Pourtant elle fus surprise la première fois qu'elle avait sut qu'il aimait regarder les étoiles car elle ne le penser pas du tout comme cela. pour dire vrais la première fois qu'elle l'avait vue elle avait penser que c'était un idiot fini. Le parfait Serpentard par excellence, d'ailleurs au fond c'est ce qu'il était : des parents pleins aux as, un physique avantageux, un sang pure, un avenir déjà tracé ... Bref LE Serpentard ! Elle ne lui avait pas demander encore pourquoi il restait avec elle. Pourquoi lui parlait il toujours car elle savait que dans cette maison parlait avec une sang impur était assez mal vue. C'était une moldue après tout. Enfin elle ne savait pas très bien qui elle était car elle n'avait pas entamer les recherches de ses parents. Mais pour l'instant c'était une moldue. Elle ne lui avait pas posé la question et hésitait à chaque fois car elle ne voulait pas pollué l'ambiance avec ce genre de sujet qui était assez sombre. Surtout qu'elle ne savait pas de quel côté il était. Si il devenait un mangemort leur amitié n'allait pas tenir bien longtemps. Pour dire vraie elle se fichait bien mal de la guerre environnante et ne prenait pas partie, mais le fait est que les mangemorts était cruelle, et la cruauté elle ne la toléré pas.
Elle sortit de ses songes en lui disant une phrase le sourire aux lèvres :

"Des groupies hein ? Ah mais oui je l'ai est vue passer, elle avait un poster de toi torse nue ! D'ailleurs je suis la patronne de l'association : Bastian est notre Roi ! Tu ne le savait pas ?"

Elle se mit devant lui un sourire ironique aux lèvres. Elle aimait elle aussi le taquinait et lui lancer des pics, leurs jeux à eux consisté à savoir qui allait être le plus sournois. Mais bon Bastian avait le monopole de la sournoiserie dans ce domaine la. Elle le regarder maintenant dans les yeux avec une lueur de défis. il y avait une léger coup de vent qui fit virevolté quelque mèches de ses cheveux lui broyant la vue, elle les retiras doucement pour les placer sur le côté. Elle se mit à regarder cette endroit, cette endroit si familier pour elle ... Ils avaient eut tellement de délires ici qu'elle ne les comptait plus. Elle se rappelle même avoir passer toute une soirée avec lui en train de mimé les gens qu'elle n'aimait pas.
Parfois elle se poser des questions : elle se demandait comment il pouvait être à Serpentard ( bien évidemment si on enlever l'égo démesuré qui constitué son être) il ne leur ressemblait pas vraiment. et elle se demander aussi comment il pouvait être amis d'un certain théodore, il ressemblait tellement au stéréotype du tombeur que cela en devenait écoeurant. Elle n'arrivait pas à comprendre comment il arrivait à vivre parmi ces gens et en voir en eux des amis et des personnes de confiance. d'ailleurs elle avait entendue parlait de Séraphina. C'était sa copine, ou quelque chose comme cela, en tout cas il la respectait et l'aimer et c'était tout ce qui comptait. Elle savait que ce n'était pas le genre de fille d'un soir et avait entendue qu'elle n'était pas aussi pimbêche que les autres filles de sa maisons et elle avait bien envie de la rencontrer.
Elle avait quant à elle quelque chose à lui annoncer, elle sortait avec Jarvis. Elle ne lui avait pas dit car cela était très récent. Briséis savait déjà ce qu'il allait lui dire: "Enfin tu lui à dit !" ou encore un truc du genre " Ben finalement tu n'est pas si repoussante que cela si tu à trouver quelqu'un ..." mais là si il lui avait dit cela elle lui aurait fait mal Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] 369999
Briséis voyait pourtant en Bastian un peu le frère qu'elle n'avait jamais eut, c'était une présence réconfortante et qui la fessait évader pendant quelques heures de ses problèmes et de ce monde de fous. Quand ils étaient ensemble il n'y avait qu'eux et le reste on s'en fou. Briséis se laissa tomber légèrement pour se mettre en tailleur par terre en attendant que Bastian la rejoigne. Elle avait pleins d'idée en tête en ce moment, elle trouver cela dommage que Bastian soit un sorcier de sang pur ils auraient pus faire tellement de chose ensemble : comme se promener dans la foire avec une barbe à papa et lui en coller dans les cheveux, regarder le matin l'émission culte de MOTUS, faire des canulars téléphonique, faire les montagnes russe. Toute sortes de choses qui étaient bête mais qu'elle aurait aimait faire. Mais même si elle ne pouvait pas faire ce genre de choses elle se démené quand même pour déliré de plus belle avec lui. elle aimait lui donné des surnoms pas terrible comme : Petite Eucaliptus, Franklin, Tobby, Snoopy, Fadas ou encore quand elle se la jouait racaille "Mon Pote". Mais attention, car quand elle se la jouait racaille ce n'était pas à moitié elle mettait une casquette et lui fessait un "tchek" en poursuivant " Ouech mon pote, comme ça va bien ou bien ? La famille ? Les amis ? Les amours ? Les études ? Les conneries ?". C'était ses petits moments de dérapages incontrôlés et pourtant elle aimait cela et cela fessait bien rire son interlocuteur.


"Ah j'ai une super blague pas drôle pour toi darling : C'est quoi une tomate avec une cape sur le dos ? "

Ce n'était décidément pas drôle mais pas du tout, mais que voulait vous. Débile ? Enfantin ? Gamins ? Oui effectivement ça l'était mais bon leur amitié était basé sur cela. Les marié disait bien pour le meilleure et le pire et bien eux c'était pour le meilleure mais surtout pour le pire. Ou encore pour le meilleure et pour le rire. Mais bon après chacun fait comme il veux Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Empty
MessageSujet: Re: Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]   Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Parcequ'on est jeune et con [PV Bastian]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Janvier 96 - La jeune femme qui ne ... - Londres - Rab'
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» Portrait et profil de Evens Jeune dit Ti Kouto , Bwa Lyann
» Tendresse , Jeune domestique
» La jeune fille et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : Le Château Poudlard, ses environs et les Boutiques :: Endroits du Château :: Le toit-
Sauter vers: